VOTE | 387 fans

#616 : La Saint Désespoir

Barney déclare le 13 février le "Desperation Day", un jour pour les femmes désespérées. Lily surprend Marshall pour la Saint-Valentin alors que Ted et Zoey continuent de faire bonne figure sur leur relation. Robin sort avec des amies célibataires.

 

 

Popularité


4.5 - 6 votes

Titre VO
Desperation Day

Titre VF
La Saint Désespoir

Première diffusion
14.02.2011

Première diffusion en France
12.11.2011

Plus de détails

Scénariste : Tami Sagher
Réalisatrice : Pamela Fryman
Guests: Bob Saget (Narrateur), Suziz Plakson (Judy), Jennifer Morrison (Zoey), Bill Fagerbakke (Marvin Sr), Artemis Pebdani (Anna), Lennon Parham (Bev), Nazanin Boniadi (Nora), Kelsey Crane (Tori), Brenda Koo (Beautiful Women), Bette Rae (Mrs Berkelheimer)

Ted (de 2030) : Mon premier baiser avec Zoey était génial, et compliqué.

Ted : Ecoute… C’est dur pour toi en ce moment. Traverser un divorce, être célibataire, trouver ta véritable nature.

Zoey : Tu sais mettre l’ambiance.

Ted : Je veux bien… qu’on prenne notre temps. Faire ça bien.

Ted (de 2030) : Mes amis ont été très compréhensifs.

 

Au Mclaren’s…

Barney : Tu t’y prends mal.

Lily : Des couples de ma maternelle vont plus vite que vous deux. Mais leur vie de famille n’est pas géniale.

Ted : Je n’arrête pas de proposer des rencards romantiques, et elle ne fait que refuser. Ce soir, elle veut que je vienne pour faire des cookies.

Robin : Traduction : plan cul.

Barney : Le vrai plan cul.

Lily : Sergent Plan cul, au rapport.

Ted : N’importe quoi. Elle veut juste cuisiner.

Robin : Un mec qui veut un plan cul le fait bourré, du genre : « T’es libre ? » Mais quand une fille est en manque, elle invente une véritable excuse pour cacher le fait qu’elle veut du bon temps. C’est ça, la classe.

Ted : Attends… C’est ce qu’elle entend par « faire des cookies » ?

Lily : T’es sérieux ? Il commence à faire chaud dans la cuisine, et vous commencez à lécher les doigts de l’autre. En un rien de temps, elle s’allonge sur la table, et tu la fesses à coup de spatule. Elle crie : « Arrête, Marshall ! » Mais c’est pour dire : « Plus fort ! »

Ted : Il est parti depuis longtemps, non ?

Lily : Tellement. Mais il compte y rester davantage. Sa mère se sent très seule depuis l’enterrement. Il est devenu son larbin. Mais c’est la Saint Valentin. Ce sera pas pareil, si on regarde pas Predator ensemble.

Ted (de 2030) : Je vous explique. Lors de leur première Saint Valentin…

 

Flash-back

Ted (de 2030) : …ils avaient prévu de regarder Nuits Blanches à Seattle.

Marshall : J’ai dû voir ce film au cinéma au moins 5 fois, mais jamais avec la bonne fille.

Lily : Contente que ces filles ne soient pas faites pour toi.

Marshall : Quelles filles ?

Télé : S’il saigne, on peut le tuer.

Ted (de 2030) : Mais le frère de Marshall avait enregistré Predator. Et c’est devenu une tradition.

Fin flash-back

 

 

Barney : Tu as l’air vraiment seule.

Lily : C’est le cas. Ce matin, j’ai pleuré…

Barney : Laisse papa parler. La solitude. Le spectre sombre de la Saint Valentin approchant à grands pas. Les deux ingrédients clés de ma journée préférée, le 1 » Février : Le Jour du Désespoir.

Robin : N’importe quoi.

Barney : Non, c’est vrai. De même que la Saint Valentin, le Jour du Désespoir existe depuis longtemps. Les mariages étaient interdits sous le règne romain, alors Saint Valentin opérait en secret avec le risque d’être tué.

Ted : Ca, c’est vrai.

Barney : Je n’ai pas fini.

Ted : Ca, non.

 

Flash-back

Barney : Aux côtés de Saint Valentin se tenait son meilleur pote, Saint Désespoir, venu cueillir les demoiselles d’honneur.

Saint Désespoir : Tu l’as vu. Son corps vaut un X.

Saint Valentin : C’est parti. Donne m’en V.

Femme : Jupiter, quel avenir me réserves-tu ? Quinze ans et toujours pas mariée.

Saint Désespoir : Moi qui croyais que Pompéi était en feu.

Fin flash-back

 

 

Barney : Toutes les femmes veulent un rencard ce jour-là. Ce besoin atteint son apogée le 13 Février. Une nuit féérique, où une dix se trouve quatre, avec l’enthousiasme dépravé d’une deux. Mais il y a une chose qu’on ne peut faire.

Robin : Dis « veuves ».

Barney : Peu importe où tu es, ou sous qui tu es, tu dois rentrer seul à 23h59. Sinon, tu es pris pour la Saint Valentin.

Robin : Cette journée, elle implique que les célibataires flippent pour la Saint Valentin.

Barney : C’est faux.

Robin : En fait, je vais passer mon 13 Février avec des amies célibataires…

Barney : Connerie.

Robin : …qui s’en fichent totalement.

Barney : Conneries.

Robin : On fêtera le fait qu’on a pas à passer cette soirée avec un de ces mecs qui offre des roses et des chocolats. Ne le prends pas mal.

Ted : Ce n’était pas le cas jusqu’à maintenant.

 

 

GENERIQUE

 

 

A l’appartement de Ted…

Lily : Je vais dans le Minnesota pour voir Marshall. Il ne devrait pas être seul pour prendre soin de sa mère.

Barney : Tu deviens folle toute seule ?

Lily : Carrément !

 

Flash-back

Lily dort avec le t-shirt de Marshall.

Lily : J’ai enfilé le maillot de Marshall sur mon oreiller de corps. Et puis, les choses se sont emballées. (Lily a préparé un dîner) Je suis désolée de t’avoir crié dessus.

Fin flash-back

 

 

Lily : Je l’appelle « Marshoreiller ». Et il m’appelle… pas, car c’est un coussin.

Ted entre à l’appartement.

Robin : Comment étaient tes « cookies » ?

Ted (de 2030) : Pas facile, comme question. En fait…

 

Flash-back

Ted arrive chez Zoey.

Zoey : C’est un sac pour la nuit ?

Fin flash-back

 

 

Lily : T’as amené un sac pour la nuit ?

Ted : Je devais rester là-bas.

Barney : On t’a dit : « tu vas baiser. » Pas : « Prendre une valise. »

Robin : Elle a dit quoi ?

Ted : Que j’étais trop présomptueux, et m’a renvoyé. Je n’étais pas chargé.

Robin : Tu avais tes pantoufles ?

Ted : Ce ne sont pas des pantoufles. Ce sont des chaussons semelles.

 

Dans le Minnesota, Lily est arrivé chez la mère de Marshall.

Judy : Quelle belle surprise ! Marshall sera ravi.

Lily : Vous tenez le coup ?

Judy : Ca va. Je me sens un peu seule. On m’a suggéré un oreiller de corps, mais je ne suis pas folle.

Marshall : Désolé de te le rappeler, mais c’était l’heure du camembert il y a au moins 10 minutes. Qu’est-ce que tu fais là ?

Lily : Je voulais te faire la surprise.

Marshall : Ca alors, c’est mignon. Je suis si content. Au fait, maman, tu as pensé aux piles ?

Judy : A l’étage, à côté de ton linge lavé et plié.

Marshall : Je veux pas qu’elle me lâche. Je suis en train d’exploser les scores. Je reviens. Je t’aime, Lily. T’es la meilleure, maman.

Judy : Je ferais tout pour mon Nounours. Fais-le partir de la maison. Rentre à New-York avec Marshall. Je t’en supplie.

Lily : Il ne vous aide pas ?

Judy : Au début, si. Mais quand il a vu que j’allais mieux, il a régressé. Il reste dans sa chambre à longueur de temps, à jouer aux jeux vidéo. Il est en train d’exploser les scores, mais bon…

Lily : Je vais lui parler.

Judy : Je veux être là pour lui, mais il est redevenu ado. Je l’ai même surpris en train de se masturber. Il regardait des photos de son père, allongé sur son lit. C’est de la masturbation émotionnelle, non ?

 

Ted ouvre la porte de l’appartement.

Ted : C’était idiot de penser que…

Zoey : J’ai un peu exagéré. Je t’ai invité pour « faire des cookies ». On sait ce que ça veut dire.

Ted : C’est sûr.

Zoey : J’ai vu les pantoufles dans ton sac, et d’un coup, tout est devenu sérieux. Et depuis, je me demande… si je suis prête. Et la réponse est oui.

Ted : Ce sont des chaussons semelles.

Zoey : Change pas de sujet.

 

Lily apporte un plateau repas à Marshall.

Lily : Ta mère m’a demandé de te monter ça. Elle a glissé sur ta Hot Wheels.

Marshall : Ma voiture va bien ?

Lily : Elle va bien, mais, Marshall, je pensais que t’étais ici pour prendre soin de ta mère. Là, c’est elle qui prend soin de toi.

Marshall : Elle aime se sentir désirée. En la laissant s’occuper de moi, je prends soin d’elle. Elle est dans le noir. Elle en a besoin. Maman, tu as oublié mon chocolat avec la paille tourbillon.

Judy : J’arrive de suite.

Marshall : Elle en a besoin.

Lily : C’est la Saint Valentin, demain. T’as pas envie d’être à la maison, à se câliner sous la couette, regarder Predator utiliser sa vision thermique pour chasser des proies sans défense ?

Marshall : On pourrait regarder Predator ici. Ma mère peut aller le louer quand elle aura déneigé la voiture.

Lily : Ta mère veut que tu partes.

Marshall : Quoi ?

Judy : Il te faut autre chose ?

Marshall : Tu veux que je parte ?

Judy : Grand Dieu, non ! Bien sûr que non !

Lily : Mais vous avez dit…

Judy : Si Marshall restait ici à jamais, je serais la plus heureuse des mères du Minnesota. (Murmurant…) Fais-le partir !

 

Zoey : Demain, c’est la Saint Valentin !

Ted : Il y a ce restaurant italien sur la 79ème, qu’on m’a recommandé.

Zoey : Je serais ravie avec un dîner fait maison. Si c’est avec toi.

Ted : Demain soir, chez moi.

Zoey : Je suis prête, Ted. Et je compte rester. J’ai hâte de fêter notre première Saint Valentin. On s’en souviendra longtemps.

 

Ted et Robin sont au McLaren’s.

Ted : Ce n’est pas génial ?

Robin : Si tu le dis.

Ted : Comment ça ?

Robin : Elle sort d’un mariage, ce n’est pas évident. Je flippe rien qu’en t’écoutant. J’entends mon cœur faire un drôle de bruit.

Ted : Ce n’est pas romantique ? Que Zoey et moi soyons ensemble à la Saint Valentin. Robin : Ca ne fait qu’augmenter la pression. Heureusement que tu es sûr.

Ted : Qui a dit que je ne l’étais pas ? Je suis content de cette relation sérieuse. Maintenant. Et si ça ne marche pas, je serais le diable, parce qu’elle sortira d’un divorce. Mais ça va marcher. Alors, arrête de flipper. Arrête de flipper !

Ted (de 2030) : Les enfants, je ne suis pas très fier de ce qui suit.

 

4 heures plus tard… Ted est dans le Minnesota.

Ted : Je viens pour Marshall.

Ted (de 2030) : Et finalement, le Jour de Désespoir se changea en Nuit du Désespoir…

 

Robin et Barney sont au bar.

Barney : Ces filles ont faim d’attention masculine. C’est comme être un chasseur, et que le cerf vient vers toi, s’attache à ton capot et te supplie de le monter.

Robin : C’est Bev et Anna, mes collègues et amies. Bev, Anna, voici Barney, un sacré sociopathe et mon ex.

Barney : Enchanté. C’est le français pour : « Pourquoi le violet ? »

Robin : A la Saint Valentin, tout le monde est en rose et rouge, alors Bev, avec attention, a suggéré le violet, pour marquer notre désintérêt.

Bev : Les couleurs expriment nos émotions. Violet pour la fierté. C’était débile.

Anna : Regarde-moi. Ce n’est pas débile. Ce soir, nous sommes les reines.

Robin : Et on se fiche de cette fête débile et sexiste.

Barney : Je t’en prie. Autant corner les pages d’un catalogue de mariage tout en mangeant le chocolat que tu t’es faite livrer de la part de ton « fiancé » que l’on n’a jamais vu.

Bev : Gérard existe !

 

Dans le Minnesota… Ted et Marshall jouent aux jeux vidéo.

Lily : Tu devais pas dire à Marshall de rentrer à New-York ?

Ted : Oui, mais ça bouge tellement vite à New-York. Pourquoi ne pas attendre que la Saint Valentin soit passé ? Et on aide sa maman. Mme Eriksen, on n’a plus de Sunny Delight !

Judy : Du jus d’orange, ça vous va ?

Marshall et Ted : Non !

 

Barney : Quand ton « fiancé » reviendra du Pérou où il soigne des fentes labiales, prenez une photo de vous ensemble, et là, je te croirai.

Bev : Il va au Kenya après le Pérou.

Femme : Désolée d’être en retard.

Robin : Nora, Barney. Tu veux voir Anna le battre au bras de fer ?

Barney : J’ai glissé !

 

Lily : Marshall, je rentre.

Marshall : Quoi ?

Lily : Mon vol part ce soir avant la tempête, et je veux que tu rentres avec moi.

Marshall : Je peux pas, ma mère a besoin de moi.

Lily : Ca lui est d’une grande aide de te voir jouer à Super Mario Kart 14 heures par jour.

Ted : Tu as Super Mario Kart ?

Marshall : Bien sûr.

Lily : Mais ta mère n’a pas besoin de toi. Ta vie à New York a besoin de toi. Vraiment besoin de toi.

Marshall : Ne pars pas.

Lily : Rentre vite à la maison.

 

Barney : Donc, gymnaste olympique ?

Femme : Médaille d’argent.

Barney : Désolé, il n’y a que l’or qui compte.

Femme : Mon père a dit ça aussi.

Barney : Réception parfaite. Commence à t’étirer et je… reviens tout de suite. (Barney revient vers Nora) Juste une question. Pourquoi tu portes pas de violet ?

Nora : J’ai dit que j’avais oublié, mais je boycotte leur protestation. Tu peux garder un secret ?

Barney : Oui.

Nora : J’adore la Saint Valentin.

Barney : Mon Dieu, moi aussi ! N’est-on pas sur la même longueur d’onde ?

Nora : T’es un romantique incurable.

Barney : Coupable. C’est embarrassant, mais chaque année, j’achète des fleurs et des chocolats, même si je suis seul. Juste au cas où.

Nora : Nous sommes pitoyables.

Barney : Trop.

Nora : Même s’il y a une différence entre nous deux.

Barney : Ah ?

Nora : Je ne dis pas ça pour coucher avec toi.

 

Marshall : Mon père me manque. Il me manque tellement.

Ted : Je sais.

Marshall : Enfant, on passait nos étés à la péninsule du Michigan. Chaque année, on arrivait au milieu de la nuit. C’était le noir complet, au milieu des bois. Je ne voyais rien, mais je me sentais en sécurité, parce que mon père conduisait. C’était une sorte de super héros qui voyait à travers les ténèbres. Maintenant, il est parti. Et c’est le noir complet. Je vois pas où je vais. Je ne vois rien.

 

Barney : D’accord. Je me moquais de toi. Mais je te rendais service. On est le 13. Un jour comme beaucoup nomme Jour du Désespoir. C’est pas rien. Et toi, t’arrives et tu te dis romantique ? Ca a l’air un peu désespéré.

Nora : De savoir ce qu’on veut ? La vie est courte, Barney. Qui veut passer la Saint Valentin seul, à éviter de penser que personne ne l’aime, avec une activité barbante ?

Barney : Ou tu pourrais faire le 47ème tournoi semestriel de Laser Tag de Poughkeepsie.

Nora : Je n’ai pas compris un seul mot.

Femme : Je suis toute étirée !

Barney : Laser Tag, leçon n°1.

 

Marshall : Merci d’être venu. Ca ne dérange pas Zoey que tu sois ici pour la Saint Valentin ?

Ted : Techniquement, elle ne le sait pas… encore.

Marshall : Quoi ?

Ted : Avec Zoey, tout va très vite, et le divorce complique tout. J’avais besoin de recul.

Marshall : Tu ne prends pas de recul. Tu t’enfuis. Et te cacher ici ne résoudra rien. Tu te terres dans le Minnesota pour fuir la réalité. On rentre à New York ce soir.

Ted : On est coincés. Lily a eu le dernier vol.

Marshall : On ira en voiture. Il faut retourner à la vraie vie. Il est temps de grandir. Maman, tu pourrais nous faire des sandwichs pour la route ? Enlève les croûtes ! Non, qu’est-ce que… On est des hommes. Maman, laisse les croûtes !

 

Barney : Ils forcent leurs adversaires à se disperser pour les surprendre et les abattre sans pitié. C’est ainsi que Boy Scout Troop 15 est devenu champion en 2010.

Nora : Ca a l’air super !

Barney : Ca l’est. Et si on gagne, on a une pizza offerte. Ma coéquipière pour demain.

Robin : Ah oui, j’ai accepté.

Nora : Où sont Bev et Anna ?

 

Flash-back

Bev : On décolle.

Robin : Quoi ?

Anna : Ces mecs nous paient des hot dogs chez Grey’s Papaya.

Robin : Et c’est tout ? Deux guignols vous offrent des saucisses et c’est fini ? Et notre amitié ? La solidarité ? Le violet ?

Bev : Demain, c’est la Saint Valentin.

Robin : On s’en fichait, non ?

Anna : Tu trouveras quelqu’un. Tu es une reine. Tu as tellement à offrir. Mais change de coiffure.

Fin flash-back

 

 

Barney : Je te le dis. Le pouvoir de la Saint Valentin. Je suis Huey Lewis, et voici les nouvelles.

Nora : Je vais y aller aussi.

Barney : Pars pas ! Un tour de magie ?

Nora : J’ai rencard avec mon oreiller. Pas littéralement. Je ne suis pas folle. Boy Scout Troop 15 n’a pas une seule chance.

Nora part laissant Robin seule avec Barney.

Robin : En parlant du pouvoir de la Saint Valentin…

Barney : De quoi tu parles ?

Robin : Arrête. Il est minuit passé. Le Jour du Désespoir est fini, mais toi, tu n’as rien fait. Tu sais pourquoi ? Tu l’aimes.

Barney : Pas du tout. Elle est vulgaire. Tu l’aimes. Tu penses qu’elle sent la pluie.

Robin : Peu importe.

 

Marshall conduit pendant que Ted dort.

Voix du père de Marshall : J’ai un secret. Moi non plus, je n’y voyais rien. Je continuais de conduire en priant le ciel. Attention ! Je t’ai eu !

Ted (de 2030) : On a roulé toute la nuit de la Saint valentin. Il n’y avait aucune trace de ma peur, sauf…

 

Zoey frappe chez Ted.

Zoey : Un sac pour la nuit dans ton propre salon ? On fait la paire.

Ted : C’est plutôt présomptueux.

 

Barney est au Laser Tag et téléphone à Robin.

Barney : Robin, t’es où ? Ces Boy Scouts ont bien grandi. C’est terrifiant !

Robin : Changement de programme. Joyeuse Saint Valentin.

Nora : Robin m’a dit que tu étais là.

Ted (de 2030) : Et c’est comme ça que pour la première fois, Barney Stinson eut un rencard à la Saint Valentin.

Un enfant passe et tire sur Barney.

Nora : Tu seras vengé.

 

Lily regarde la télé quand Marshall arrive.

Télé : Allez ! Je suis là ! Tue-moi !

Lily : Bébé ! Tu es de retour.

Marshall : Joyeuse Saint Valentin, Lily Pad.

Lily est assise sur le canapé avec son Marshoreiller.

Lily : On savait que ça se finirait un jour.

 

FIN

Ted from 2030: My first kiss with Zoey was amazing, and complicated.

Ted: Look, um... I know you're going through a lot right now. Getting divorced, being single, figuring out who you are on your own.

Zoey: Someone knows how to set a mood.

Ted: I just mean... I'm okay taking this slow. I want to do this right.

Ted from 2030: My friends, as usual, were completely supportive.

 

The Bar

Barney : You're doing this all wrong! Ted, there are couples in my kindergarten class who have moved faster than you two. Granted, their home lives are not great.

Ted: Hey, I'm trying. I keep suggesting these big, romantic dates, and she keeps putting on the brakes. Like tonight, she wants me to just come over and bake cookies.

Robin : Oh. Translation: booty-call.

Barney : Total booty-call.

Lily: Private Booty, reporting for duty.

Ted: That's crazy. She-She wants to bake.

Robin : Guys booty-call girls after 2:00 a.m. with a drunkenly slurred, "What ya doing?" But when a lady booty-calls a guy, she invents a respectable excuse to mask the fact that she wants to get stuck real good.

Lily: It's called class, Ted.

Ted: Wait. That... You think that's what she means by "baking cookies"?

Lily: Are you kidding? You're in the kitchen, it's getting hot, you start licking stuff off each others' fingers. Before you know it, she's bent over the marble island, and you're spanking her with a rubber spatula. And she's screaming, "Stop, Marshall, stop," but that's just code for "harder!"

Ted: Marshall's been in Minnesota a while, huh?

Lily: So long! And now he's staying even longer. His mom has been having a really hard time since the funeral. He's waiting on her hand and foot. But... it's Valentine's Day. It's not going to be the same without the two of us watching Predator together.

Ted from 2030: I should explain. On their very first Valentine's Day, Marshall and Lily set out to watch Sleepless in Seattle.

[FLASHBACK]

Marshall: You know, I saw this in the theater, like, five times, but I never got to see it with the right girl.

Lily: I'm so glad none of those girls were right for you.

Marshall: What girls?

ARNOLD SCHWARZENEGGER: If it bleeds, we can kill it.

Ted from 2030: Except Marshall's brothers had taped over it with Predator. And it became a tradition.

[END OF FLASHBACK]

Barney : Wow, you sound really lonely.

Lily: I am. Earlier today, I burst into tears...

Barney : Shh. Daddy's talking now. Loneliness. The looming specter of Valentine's Day fast approaching. The two key ingredients to my favorite day of the year, February 13: Desperation Day.

Robin : That's not a thing.

Barney : It's a thing. Much like Valentine's Day itself, Desperation Day dates back thousands of years. Weddings were forbidden under ancient Roman law, so Saint Valentine performed them in secret, under threat of death.

Ted: That's actually true.

Barney : Wait, there's more.

Ted: This won't be.

[FLASHBACK]

Barney : And right by Saint Valentine's side was his best bro, Saint Desperatius, there to pick off insecure bridesmaids.

Saint Desperatius: Whoa. Check out that one. Her body is a perfect X.

Saint Valentine: Player, play on. High V.

Woman: Oh, Jupiter, what are your plans for me? 15 and still unmarried.

Saint Desperatius: And I thought Pompeii was smokin'.

[END OF FLASHBACK]

Barney : Every woman wants a date on Valentine's Day. That neediness reaches its climax... what up... on February 13. A magical night when a ten has the self-esteem of a four and the depraved enthusiasm of a two. Now, there's only one thing you can't do.

Robin : Please say "widows."

Barney : Wherever you are, or whoever you're under, you must get home alone by 11:59 p.m. Otherwise, you're on a date on Valentine's Day.

Robin : Barney, Desperation Day assumes that all single women freak out about Valentine's Day. Which we do not. Case in point, I will be spending February 13 with some lovely single ladies from work...

Barney : Trolls.

Robin : ...who could care less about Valentine's Day.

Barney : Lying trolls.

Robin : And we will be celebrating the fact that we don't have to spend it with some dippy guy carting around roses and stuffed toys all night. Oh, no offense, Ted.

Ted: And none was taken until just then.

 

[OPENING CREDITS]

 

Lily: I decided to go to Minnesota to see Marshall. He shouldn't have to help his mom through this rough time all by himself.

Barney: You losing your mind, being alone in your apartment?

Lily: I'm getting weird!

[FLASHBACK]

Lily: See, it started off with me throwing Marshall's jersey on my body pillow. And, well, things kind of spiraled from there. I'm sorry I yelled like that before.

[END OF FLASHBACK]

Lily: I call him "Marshpillow." And he calls me... nothing because he's a pillow.

(Ted enters)

Robin : Hey. How was "baking cookies" last night?

Ted from 2030: That was a tough question. You see...

[FLASHBACK]

Zoey: Uh... Is that an overnight bag?

[END OF FLASHBACK]

(Lily and Robin groan)

Lily: You brought an overnight bag?

Ted: You guys said I was definitely going to spend the night.

Barney : We said you were going to have sex. We didn't say, "Bring a carry-on."

Robin : So how did Zoey react?

Ted: She thought it was presumptuous and asked me to leave. It's-It's not like I brought a ton of stuff.

Robin : Were there slippers for the morning?

Ted: Not slippers, exactly.

(Lily, Robin and Barney groaning)

Ted: They're called British morning socks.

 

At the Eriksens' house

Judy: This is such a nice surprise. Marshall will be so happy.

Lily: How are you holding up, Judy?

Judy: Oh, I'm doin' okay.  It gets a little lonely. My friends suggested a body pillow, but...(chuckles) I'm not a lunatic.

Marshall: Hey, Mom? I hate to be that guy, but I'm pretty sure it was Hot Pocket o'clock, like, ten minutes ago. Lily. What are you doing here?

Lily: I wanted to surprise you.

Marshall: Oh, my gosh. That's so sweet. I'm so glad you're here. Hey, um, before I forget, Mom, did you remember to get more double-A batteries?

Judy: Oh, they're upstairs, sweetie. Right next to your washed and folded clothes.

Marshall: Oh, great, okay. I don't want my Game Boy to crap out. I'm having the sickest Dr. Mario run of my life. Okay. I'll be right back. I love you, Lily. Okay. You're the best, Mom.

Judy: Aw... Anything for my baby bear. Get him out of my house. Take Marshall back to New York with you. Please, I am begging you.

Lily: I thought he was here helping you.

Judy: Well, he was, at first. But once he saw me starting to do better, he kind of regressed. He's been holed up in his room for days at a time, playing old video games. I mean, he is having a pretty sick Dr. Mario run, but...

Lily: Uh, I'll talk to him.

Judy: I want to be there for him, but it's like he's a teenager again. I even walked in on him abusing himself.

Lily: Oh, God.

Judy: There he was, on the bed, looking at old photos of his dad. That's emotional self-abuse, don't you think?

 

Ted's appartment

(knocking)

Ted: Listen, that was a dumb move for me to just assume...

Zoey: No, no, I overreacted. I mean, I invited you over to "bake cookies." We both knew what that meant.

Ted: We totally did.

Zoey: I just, you know... I saw those slippers in your bag, and suddenly everything felt really serious. And... ever since, I've been asking myself, "Am I ready for this?" And... the answer is "yes."

Ted: They're actually called British morning socks.

Zoey: Yeah. Don't get in your own way.

Ted: Right. Okay.

 

At the Eriksens' house

Lily: Um, Marshall, your mom asked me to carry this up. She turned her ankle on your Hot Wheels. Is my track okay? It's fine, but, Marshall, I thought you were here taking care of your mom. It seems like she's taking care of you.

Marshall: My mom loves to feel needed. Letting her take care of me is how I'm taking care of her. She's in a dark place, Lily. She needs this. Mom? You forgot my chocolate milk with the swirly straw!

Judy: Oops. Comin' right up!

Marshall, whispers: She needs this.

Lily: Marshall, tomorrow's Valentine's. Don't you want to be at home on our couch, cuddling up under a warm blanket, watching the Predator use his heat vision to stalk helpless prey?

Marshall: Well, baby, we could watch Predator here. No, my mom can go rent it for us after she's done digging out the car.

Lily: Marshall, your mom wants you out of here.

Marshall: What?

Judy: Anything else, sweetie?

Marshall: Mom, d-do you want me to leave?

Judy: Heavens to Bess, no! Of course not!

Lily: But, Judy, you said...

Judy: Oh, if Marshall could stay here forever, I would be the happiest mom in Minnesota.

 

Zoey: So Valentine's Day is tomorrow.

Ted: Yeah. You know, there's this new Italian restaurant on 79th that's supposed to be amazing.

Zoey: I would be happier having just a simple, home-cooked meal. As long as it's with you.

Ted: Tomorrow night, my place.

Zoey: I'm ready for this, Ted. I am in it for the long haul. I can't wait for our first Valentine's Day as a couple. The one we'll remember for years.

 

The bar

Ted: Isn't that great?

Robin : Yeah, if you say so, yeah.

Ted: What do you mean?

Robin : Look, she just got out of a marriage, Ted. That's heavy. I'm kind of freaking out, just listening to you. My heart is pounding, I'm hearing this weird clicking noise.

Ted: Well, it's romantic, right? Zoey and I are getting serious on Valentine's Day.

Robin : See, that just amps up the pressure even more. Boy, it's a good thing that you're sure.

Ted: Who said I wasn't sure? I'm glad we're in a serious relationship. Right away. And if I screw this up, I'm the devil, because she's going through a divorce. But I'm not going to screw this up. So stop freaking out, Robin. Stop freaking out!

Ted from 2030: Kids, I'm not super proud of what I did next.

 

At the Eriksens' House

Ted: Hi! I'm here to help Marshall.

Ted from 2030:  Meanwhile, as Desperation Day turned into Desperation Night...

 

The Bar

Barney : God, these girls are so hungry for male attention. It is like being a hunter and having the deer walk up, tie itself to the hood of your car and beg to get mounted.

Robin : Barney, this is Bev and Anna, uh, my coworkers and my friends. Bev, Anna, this is Barney, a high-functioning sociopath and my ex.

Barney : Enchanté. That's French for "What's with the purple?"

Robin : Well, tomorrow is Valentine's Day, and everything is pink and red, so Bev very thoughtfully suggested that we wear purple to show how little we care.

Bev: I use, uh, colors to express emotion. Purple is for pride. It was a stupid idea.

Anna: Bev, you look at me. It's not a stupid idea. Tonight, we are queens.

Robin : And we don't care about some stupid, sexist, corporate holiday.

Barney : Please! You might as well be dog-earing a tear-stained bridal magazine while wolfing down the box of chocolates you had delivered to yourself at work from your "fiancé" who no one's ever met.

Bev: Gerard is real!

 

At the Eriksens' house

(Ted and Marshall are playing video games)

Lily: Ted... I thought you were going to talk to Marshall about coming back to New York.

Ted: Yeah, but, you know, things move so fast in New York. Why not hang out here until at least after Valentine's Day. Plus, we're helping Marshall's mom. Uh, Mrs. Eriksen, we're running low on SunnyD!

Judy: Is orange juice okay?

Ted & Marshall: No!

 

The Bar

Barney : Okay, when your "fiancé" Gerard comes back from fixing cleft palates in Peru, maybe snatch a photo of the two of you together, and then I'll totally believe you.

Bev: Well, he's going to Kenya after Peru, so...

Nora: Hey, guys, so sorry I'm late.

Robin : Hey. Hey, Nora. Uh, Nora, this is Barney. You want to see Anna beat him in an arm wrestle?

Barney : My elbow slipped!

 

At the Eriksens' house

Lily: Marshall, I'm going home.

Marshall: What?

Lily: I'm flying out tonight before the big storm, and I want you to come with me.

Marshall: I can't right now, 'cause my mom needs me.

Lily: While I'm sure it's been really helpful for her to have you here playing Super Mario Kart for 14 hours a day...

Ted: You have Super Mario Kart?!

Marshall: Hell, yeah.

Lily: But your mom doesn't need you. Your life in New York needs you. It needs you really bad.

Marshall: Baby, don't go.

Lily: Please come home soon.

 

The Bar

Barney : So, you were an Olympic gymnast?

Woman: Silver medal.

Barney : Ooh, sorry. Gold's the only thing that really counts.

Woman: That's what my dad said.

Barney : And she sticks the landing. Why don't you start stretching, and I'll... be right back. Hey, hey, sorry.

Nora: Oh, hi.

Barney : Quick question.

Nora: Yeah.

Barney : Why aren't you wearing purple like your friends?

Nora: Oh, I told them I forgot, but the truth is, I'm kind of protesting their protest. Can you keep a secret?

Barney : Sure.

Nora: I love Valentine's Day.

Barney : Oh, my gosh! Me, too! Um, is it getting crowded in here, 'cause I think there are two peas in this pod?

Nora: Oh, you're a gooey romantic, too?

Barney : Guilty. This is embarrassing but every year, I buy flowers and a box of chocolates, even if I'm not with someone. Just in case, you know?

Nora: We are pitiful.

Barney : The worst.

(both chuckle)

Nora: Although there is one difference between you and me.

Barney : What's that?

Nora: I'm not saying any of this to get in your pants.

 

At the Eriksen's House

Marshall: I miss my dad, Ted. I miss him so much.

Ted: I know.

Marshall: Um, when I was a kid, we would spend the summers in the Upper Peninsula. And every year, we wouldn't get to the cabin till, like, the middle of the night. And so, it would be pitch black, in the middle of the woods. And I could never see anything in front of the headlights but I always felt so safe 'cause my dad was driving. He was like some sort of superhero who could just see way out into the darkness. Now he's just gone. And it's pitch black. And I can't see where I'm going. I can't see anything.

 

The Bar

Barney : All right, okay. I was playing you before. But I was really doing you a public service. It's February 13... a day many are now calling Desperation Day. It's kind of a thing. And you walking around, saying you're a gooey romantic? It comes across a bit desperate.

Nora: What's desperate about knowing what you want? Look, life is really short, Barney. Who wants to spend Valentine's Day alone, distracting yourself from the fact that nobody loves you with some sad little activity?

Barney : Um, or you could be in the 47th Semi-Annual Laser Tag Tournament in Poughkeepsie.

Nora: I have no idea what any of those words mean.

Woman: Hey, I'm all stretched out!

Barney : Here's the first thing you need to know about laser tag.

 

At the Eriksens' House

Marshall: Thanks a lot for coming out here, man.

Ted: Yeah.

Marshall: Hey, are-are you sure it's okay with Zoey that you're here for Valentine's Day?

Ted: Well, I mean, technically, she doesn't know yet.

Marshall: What?

Ted: Things with Zoey are moving really fast, and the divorce just makes everything more complicated. I just, I needed to take a step back.

Marshall: You're not taking a step back. You're running away. And hiding out here, hiding out here is not gonna solve anything. You're just holed up in Minnesota because you're too scared to face reality, and it's... We got to go back to New York, tonight.

Ted: We're snowed in. Lily got the last flight.

Marshall: So, we drive. It's time. It's time to get back to real life. It's time to grow up. Yeah Mom! Can you make us some PB and J's for the road?

Ted: Crusts cut off.

Marshall: Crusts cut off! No, Ted. What are we...? We're men. Mom! Leave the crusts on! They forced their opponents to scatter, picking them off, one by one, in a swift and merciless slaughter.

 

The Bar

Barney : ...became the 2010 Tri-County Champions.

Nora: Wow. Laser tag sounds brilliant!

Barney : Oh, it is. Plus, if you win, you get free pizza. This is my teammate for tomorrow.

Robin : Oh, yeah, I agreed to that.

Nora: Where are Bev and Anna?

Robin : Well...

[FLASHBACK]

Bev: So, we're taking off.

Robin : What?

Anna: Those guys are gonna buy us hot dogs at Grey's Papaya.

Robin : What...? So that's it? A couple of white Urkels offer you sausages, and you're gone? What about the sisterhood? Solidarity? The color purple?

Bev: But tomorrow's Valentine's Day.

Robin : I thought we didn't care about Valentine's Day.

Anna: Look, Robin, you'll find someone, too. You're a queen. You've got so much to offer. Maybe do something with that hair.

[END OF FLASHBACK]

Barney : I'm telling you. The power of Valentine's Day. I'm Huey Lewis, and you just heard the news.

Nora: Well, I think I'm heading out, too.

Barney : What? No, don't go! You want to see a magic trick?!

Nora: It's late, and I have a date with my pillow. I mean, not literally. I'm not a lunatic. Boy Scout Troop 15 doesn't stand a chance. Bye.

Robin : Speaking of the power of Valentine's Day...

Barney : What are you talking about?

Robin : Oh, come on. It's-It's past midnight. Desperation Day has come and gone, and you have neither gone nor come. You know why? You like Nora.

Barney : No, I don't. She's gross.

Robin : Oh... You like her. You think she smells like rain.

Barney : Whatever you say.

Robin : Oh, hey, Nora.

Barney : Nora...

 

MARVIN: Here's a secret. I couldn't see worth a damn, either, buddy. I just kept driving forward, hoping for the best. Look out! Gotcha.

Ted from 2030:  And so we drove through the night, out of Desperation Day and into Valentine's. And there was no trace of my little freak out, except...

 

Ted's appartment

Zoey: Really? An overnight bag for your own living room? Looks like we got a matching set.

Ted: Well, that was kind of presumptuous.

 

At the Laser Tag Center

Barney : The ground was shaking like. Robin, where are you? Those Boy Scouts have grown a foot since last year. They're terrifying!

Robin : Oh, yeah. Change of plans. Happy Valentine's Day.

Barney : Hap...?

Nora: Hey, Barney. Robin told me to meet you guys here.

Ted from 2030: And that's how, for the first time in his life, Barney Stinson wound up on a date on Valentine's Day.

(Barney's shot)

Barney : Oh!

Nora: You will be avenged.

 

At Lily's

SCHWARZENEGGER (over TV): Come on! Come on! Kill me! I'm here! Kill me!

Lily: Baby, you're back.

Marshall: Happy Valentine's Day, Lily Pad. Oh.

 

(Lily is sitting on the couch, talking to her Marshpillow)

Lily: We both knew this would end eventually.

 

[END]

Kikavu ?

Au total, 71 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

caskett64 
06.10.2020 vers 14h

hazalhia7 
02.05.2020 vers 21h

bibifanser 
11.03.2019 vers 15h

Kassandr4 
24.01.2019 vers 22h

s1988 
09.12.2018 vers 12h

laurora34 
22.11.2018 vers 14h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

HypnoCup
Ne manque pas...
Activité récente

Photo du Mois
Hier à 20:50

Survivor
Hier à 20:49

Réplique du mois
Hier à 20:49

Qui choisir ?
Hier à 20:49

Calendriers
01.01.2021

Alyson Hannigan
29.12.2020

Jason Segel
29.12.2020

Photos
28.12.2020

Cobie Smulders
28.12.2020

Josh Radnor
28.12.2020

Actualités
Janvier - joyeuse année!!!

Janvier - joyeuse année!!!
Janvier... Enfin 2021, espérons que cette année annonce la fin de la pandémie. Je vous souhaite tout...

Joyeux Noël!

Joyeux Noël!
A tous ceux qui passent sur le quartier, un très joyeux noël!  Profitez de cette belle journée avec...

sondage saison 9

sondage saison 9
Avec un peu de retard, le sondage sur les évènements marquants de la saison 9 est arrivé...  Cette...

La série quitte Netflix !

La série quitte Netflix !
La série quitte le catalogue de Netflix le 31 décembre 2020. Jusque là la série reste disponible sur...

Décembre 2020 - saison 9

Décembre 2020 - saison 9
Décembre... C'est la fin d el'année et donc la dernière saison de la série qui est à l'honneur, la...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

grims, Avant-hier à 17:23

Comme il y a de l'amour dans l'air en ce moment le quartier Outlander vous propose un concours wallpapers St Valentin !

grims, Avant-hier à 17:23

Venez vous inscrire !!!

bloom74, Avant-hier à 18:23

Pour celles et ceux qui n'aurai pas encore voter pour le thème Supernatural, je vous attends dans les préférences. D'avance merci.

choup37, Avant-hier à 19:12

Voté bloom, une préférence pour le premier

ShanInXYZ, Hier à 17:04

Nouveau thème dans Voyage au centre du Tardis, votre famille favorite et n'oubliez pas de voter pour le concours d'affiches

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site