VOTE | 389 fans
Rejoins notre web-communauté pour une expérience sans pubs ! C'est fun et gratuit ;-) Inscription

#211 : La vengeance de Lily

Ted ruine le Noël de tout le monde lorsqu'il insulte Lily à cause d'une vieille rancoeur. Pendant ce temps, Robin s'occupe de Barney car il est malade.










Popularité


5 - 6 votes

Titre VO
How Lily stole Christmas

Titre VF
La vengeance de Lily

Première diffusion
11.12.2006

Première diffusion en France
18.12.2007

Diffusions

Logo de la chaîne Canal+

France (inédit)
Mardi 18.12.2007 à 00:00

Logo de la chaîne CBS

Etats-Unis (inédit)
Lundi 11.12.2006 à 00:00

Plus de détails

Scénario: Branda Hsueh 
Réalisation: Pamela Fryman
Guests: Carlease Burke (le salarié), Marcus Folmar (le chauffeur), Harry Groener (Clint), Michael Gross (Mr Mosby), Moon Unit zappa (Stacy)

En 2006, Ted avait trois options pour Noël : avec sa mère et son nouvel ami, avec son père ou avec sa cousine très croyante, il a donc décidé de passer Noel avec ses amis à Manhattan.  

A l’appart, Marshall sort les yeux fermés de sa chambre pour aller à un examen, il ne veut pas voir les décorations de Noël avant d’avoir fini son semestre. Il s’en va, laissant Lily et Ted ensemble. Lily retrouve le répondeur et ils le remettent en marche, il y a des messages dont un de Ted qui insulte Lily d’un mot horrible. Lily est choquée. Ted se défend en disant que c’est Barnet, Marshall… Lily demande pourquoi il l’a insulté.  

Ted se rappelle des semaines après que Lily ait quitté Marshall, des horribles semaines où Marshall ne cessait de se plaindre alors Ted a essayé de le sortir de sa déprime en le faisant insulter Lily.  

Ted se justifie en disant qu’il le faisait pour Marshall. 

Plus tard, au bar, Robin et Barney pensent qu’il est en tord car c’est un mot horrible et qu’il doit s’excuser. Robin lui demande alors s’il s’est bien excusé… Un peu plus tôt, dans l’appart, Ted refuse de s’excuser. Il essayait juste d’aider Marshall et il la ré insulte du même mot.  

Au bar, Barney est choqué… et éternue, il refuse de dire qu’il est malade. En dragueur invétéré, il va voir une fille… Ted se décide à aller s’excuser. 

Au bar, Barney éternue sur la fille.

Il rentre avec Robin en toussant horriblement. Ted arrive avec une bière, c’est un truc entre elle et lui mais quand ils rentrent, Lily a enlevé toutes les décorations. Ted boit la bière. Il décide de l’appeler mais tombe sur un ami, 20 min plus tard il y est toujours. Robin prépare un thé pour Barney qui s’est réfugié pour fumer dehors où il gèle. Robin lui conseille d’aller au lit mais il refuse, il dit qu’il n’est pas malade, mais une fois assis, il s’assoupit dans le canapé en racontant une histoire légend… il s’endort.  Ted téléphone à Lily qui a mis toutes les décorations dans son appart, elle est toujours énervée et lui annonce que s’il était un de ses élèves, il appellerait sa mère, Ted se défend mais elle raccroche. Le téléphone sonne, Lily lui recommande de ne pas oublier les cookies !!

Ted va voir Lily, en chemin, Marshall lui téléphone, voulant savoir comment se passe la décoration. Il est pressé de voir l’appart ! Il veut aussi savoir comment sont les cookies… 

A l’appart, Robin éteint le feu qui s’est allumé dans le four… 

Tedl a un autre appel, c’est sa mère qui le dispute car Lily l’a appelé. Elle s’inquiète de savoir si c’est à cause de son divorce et de son nouvel ami. Celui-ci le prend même au téléphone mais Ted raccroche. 

A l’appart, Barney dort dans le lit de Ted. Robin lui apporte de la soupe, Barney se sent hideux. Robin lui fait manger de la soupe, elle le nourrit elle-même ! Il se conduit en enfant.  

A l’appart de Lily, quelqu’un frappe. Ted dit que c’est un livreur de pizza et elle le fait entrer, sachant que c’est lui. Il avait apporté de la bière mais il se l’ait fait prendre. Il lui demande de rentrer chez eux mais elle refuse alors il s’excuse de l’avoir insulter. Mais Lily ne le croit pas, elle pense qu’il est fâché contre elle. Il lui avoue qu’il lui en veut de ne pas s’être excusé quand elle est revenue car ils sont amis et ça lui a fait beaucoup de peine ! Mais Lily ne pense pas qu’il avait le droit de la traiter comme ça, mais pour lui, elle y était. Il la ré insulte donc plein de fois. Son concierge lui coupe le courant et le maudit d’avoir prononcé ce nom. Avant de partir, il lui dit qu’elle peut revenir dans l’appart car il va chez sa cousine. Il appelle Robin pour lui dire et même si elle est déçue, elle comprend, elle lui raconte comment elle s’occupe de Barney.

Quand Marshall arrive, toutes les décorations sont là. Il est avec un cadeau qui lui donne. Il a mis du temps à le retrouver car le colis s’est perdu. Il court alors après le camion pour le récupérer. Il part quand le livreur lui dit que les autres paquets ne pourront pas arriver à temps pour Noel donc Marshall a passé sa journée à livrer les colis en retard.  

Lily ouvre son cadeau, c’est un mini-four pour petite fille. Elle est surprise car elle ne lui en a jamais parlé. Il lui avoue :  

Un mois plus tôt, au bar, Marshall parle à Ted de son futur cadeau pour Lily, il veut que ce soit quelque chose d’exceptionnelle vu que c’est leur premier Noel depuis leur réconciliation. Il pense lui prendre un juke box… miniature. Soudain, Ted se souvient :  

Il  y a huit ans, en 1998, Ted passait la soirée avec Lily à fumer… elle lui a avoué son rêve de cadeau : un four pour petite fille. Marshall arrive à ce moment là, complètement dénoncé.

 Aujourd’hui, Lily est surprise que Ted s’en est rappelé. D’ailleurs, Marshall s’étonne qu’il ne soit pas là. 

A Staten Island, chez sa cousine, Ted est présent. Il dit aux enfants qu’il leur a ramené des cadeaux… sa cousine leur annonce qu’ils les donneront. Ted doit dire le bénédicité quand ca sonne, il y va… c’est Lily, Robin, Marshall et Barney. Lily a une bière à la main. Ted dit à sa famille que ce sont les chanteurs de Noel, donc ils se mettent à chanter alors que Lily s’excuse et veut qu’il rentre. Ils se pardonnent. Un cousin entend le nom de grinch et demande à sa mère ce que ça veut dire, ils s’enfuient en courant.  

Plus tard, Marshall s’installe pour lécher le bol de pate à cookies.     

Ted (de 2030) : Les enfants, comme vous savez, Noël est un moment à passer en famille. En décembre 2006, j'avais 3 options. Passer du temps avec maman et son nouveau copain Clint, le passer avec mon père et sa nouvelle copine : la brasserie à domicile, où aller à Staten Island, et le passer avec ma cousine Stacy super religieuse et sa famille. Donc je n'ai choisi aucune de ces solutions, et décidé de passer Noël 2006 à Manhattan... faire la fête avec mon autre famille.

 

Lily décore l'appartement pendant que Marshal révise.

Marshall : Ok. J'ai un dernier devoir à faire avant 17h  aujourd'hui, donc, jusque là, je serais à la bibliothèque de l'école, mais je ne veux pas être déranger sous aucun prétexte.

Ted : Mec, ouvre tes yeux. Tu vas finir par te faire mal.

Marshall : Non, non. Le pays merveilleux de Noël sera ma récompense pour avoir fini mon travail. Bébé, est-ce que je sens des biscuits à la cannelle ?

Lily : Oui.

Marshall : Pauvre moi et mes sens hors du commun. Je dois être fort. Bon, je serai de retour à 17h. Garde-moi au moins 20 biscuits et ne nettoie pas le bol ! Est-ce que c'était un renne ? Je ne veux pas savoir !

Lily : Eh, regarde. Notre vieux répondeur.

Ted : Ah ouais. Après que tu sois partie, nous... nous l'avons débranché. Parce que Marshall se souvenait du nombre de fois où tu laissais un message. Mais bon, vous êtes à nouveau ensemble. Je dis : rebranchons-le. C'est bon de t'avoir de retour.

Lily : Merci. Eh, regarde, il reste des messages.

Voix : Salut Ted, c'est papa à l'appareil. Je vais à la pêche avec mon ami Clint, si je n'ai pas de tes nouvelles avant, je te parlerai la semaine prochaine.

Ted : Oui, le même Clint.

Voix : Salut Marshall. Est-ce que tu es sur le divan en train de broyer du noir à propos de Lily ? Tu y es, hein ? Arrête ça. Elle n'en vaut pas la peine. Tu dois oublier cette grincheuse.

Ted (de 2030) : Mais je n'ai pas dit « grincheuse ». J'ai utilisé un très gros mot, un très très gros mot.

Ted : Euh purée.

Ted (de 2030) : Mais je n'ai pas dit « purée » non plus.

 

 

GENERIQUE

 

 

Lily : Une quoi ?

Ted : Je... C'était Barney.

Lily : C'était toi Ted.

Ted : C'était Marshall.

Lily : Marshall a laissé un message pour Marshall ?

Ted : Tu sais, c'était peut-être moi, mais il y a longtemps maintenant. Cette machine, elle déforme vraiment les voix. C'était presque comme si je t'avais appelé une...

Lily : Pourquoi m'as-tu traitée de ça ?

Ted (de 2030) : C'était une question honnête. La séparation entre Lily et Marshall, l'avait vraiment déprimé et rien ne pouvait lui remonter le moral jusqu'à ce que, un jour...

  

Flashback

Marshall mange sur le canapé alors que Ted lit le journal à la table.

Marshall : Elle était parfaite. J'ai perdu la femme parfaite. J'aurais du l'enfermer quand j'en avais la chance.

Ted : Ok. C'est fini. Tu ne l'oublieras jamais tant que tu la mettras sur un piédestal. Donc, plus de glace, jusqu'à ce que tu me dises un truc qui clochait chez Lily.

Marshall : Il n'en existe qu'une comme elle ?

Ted : Elle a planté ton mariage et t'as largué pour devenir peintre à San Francisco. Comment on appelle ça ?

Marshall : Fière et indépendante ? Courageuse ? Je suppose qu'elle était un peu égoïste.

Ted : Voilà !

Ted (de 2030) : Et en peu de temps, cette étincelle se transforma en un gigantesque brasier.

Barney, Ted et Marshall sont au McLaren's.

Marshall : Vous avez raison. Lily riait à n'importe quoi.

Barney : Elle se laissait aller sur les mauvais jeux de mots. Je vous le dis, c'est une pute du rire.

Ted : Vous vous souvenez de la fois où on l'a entendu rire, et on pensait qu'elle regardait « Week-end chez Bernie » mais qu'en fait elle regardait « Week-end chez Bernie 2 ! » ?

Barney : Et son art ? « Je suis Lily, je suis une artiste. » Elle n'a même pas de béret.

Marshall : Ouais, et si elle est une si grande « artiste », pourquoi est-elle si mauvaise au pictionnary ? Qui dessine une étoile ninja comme l'étoile de David ? 

Ted : C'est vrai !

Marshall : Ouais ! Une autre tournée !

Fin flashback

  

Ted : J'essayais de l'aider. Je suis son meilleur ami. C'est le boulot d'un meilleur ami.

Lily : Le boulot d'un meilleur ami, c'est de me traiter de ce mot ?

Ted : Ouais.

 

Barney, Ted et Robin sont au bar.

Robin : Oh non, Ted. Mon Teddy.

Ted : Pourquoi en faire tout un fromage ? C'est juste un mot. On utilise des tonnes de mots tous les jours. Ca ne devrait pas être différent de n'importe quel autre mot.

Barney : Pourquoi ne le dis-tu pas maintenant ?

Ted : Grincheuse. Tu avais prévu ça, hein ?

Barney : Exactement.

Robin : Tu devrais au moins t'excuser. Tu t'es excusé, n'est-ce pas ?

Ted : Mais oui. « Je suis désolé » sont les premiers mots qui sont sortis de ma bouche.

 

Flashback

Ted : Je suis désolé, mais je ne m'excuserai pas. J'essayais juste de lui remonter le moral. Tu l'avais détruit.

Lily : Sérieusement ? Tu ne vas pas t'excuser d'avoir laissé ce message ?

Ted : Non !

Lily : Pourquoi pas ?

Ted : Parce que Lily, cet été tu étais une sorte de grincheuse.

Lily : Oh mais tu seras désolé, Ted Mosby.

Fin flashback

 

Barney : Ted Vivian Mosby !

Ted : Ce n'est pas mon deuxième prénom.

Barney : Tu embrasses ta maman avec cette bouche ?

Ted : Comme si tu ne l'avais jamais utilisé.

Barney : Je n'embrasse pas ta maman avec ma bouche. Pas encore.

Barney éternue.

Ted : T'es malade ?

Barney : Est-ce que c'est « malade » de trouver la maturité et l'expérience sexy ?

Ted : Non, je veux dire, as-tu un rhume ?

Barney : Je vais bien. (Il se mouche) Je vais bien. En fait, mon nez déborde de magnificence et j'ai dû en laisser échapper un petit peu. Si vous voulez bien m'excuser, les vacances sont une période où les gens se sentent seuls et désespérés. C'est la plus belle période de l'année.

Ted : Je devrais aller m'excuser. C'est le réveillon de Noël.

Robin : Ouais. Je veux dire, les portes qui claquent et les insultes ? Si j'avais voulu ça, je serais rentrée à la maison pour les vacances.

Barney accoste une fille au comptoir.

Barney : Je ne vois pas de gui, mais...

Il éternue sur la fille.

Femme : Oh, mon dieu !

Barney : Un « à tes souhaits » aurait été gentil.

 

Robin raccompagne Barney.

Robin : T'es malade.

Barney : Je ne suis pas malade.

Robin : T'es malade.

Barney : Tu sais quoi, je suis malade. Malade de t'entendre dire que je suis malade. Quoi de neuf ?

Il tousse et tombe par terre.

Ted : Trois étages et pas une goutte de renversée. Salut, mon pote.

Robin : T'es sûr que ça va marcher ?

Ted : Ouais, c'est notre truc. A la fac, à chaque fois que je voulais me réconcilier avec elle, je lui offrais une bière.  Mignon, hein ?

Robin : Tout à fait. Avec une chope gratuite en plus.

Ted (de 2030) : Normalement, la ruse aurait dû marcher, mais il s'est avéré que c'était un problème que même l'alcool ne pouvait résoudre. En fait, la bière a un peu aidé.

Ted : Elle a pris les décorations. Elle a pris les décorations. Quelle grincheuse !

Ted (de 2030) : Cette fois, j'ai bien dit grincheuse.

Ted : D'accord. J'imagine qu'il faut que je l'appelle, hein ? Téléphone de Lily. Elle écoutera la voix de la raison, pas vrai ? Oh, salut Billy. En fait, c'est un truc marrant. La numérotation vocale s'est plantée, j'essayais d'appeler... Je suis désolé d'apprendre ça. (20 minutes plus tard) Ouais, les vacances sont difficiles pour tout le monde, Billy. Ok, ouais, dîner mercredi prochain. P***** de numérotation vocale.

Robin : Qu'est-ce que tu fais ? Rentre, il gèle dehors. T'es fou ?

Barney : Prends t'en à Lily et sa règle oppressive « pas de cigare dans l'appartement ». Mon dieu, c'est comme si Marshall épousait un taliban. (Il éternue dans sa main) Tape m'en cinq.

Robin : Il faut que tu rentres et que tu te mettes au lit.

Barney : Oh, Robin, mon amie simple d'esprit du nord sauvage, laisse-moi te parler d'une petite chose que j'appelle « esprit supérieur au corps ». Tu vois, si jamais je commence à me sentir malade, j'arrête d'être malade et je suis génial à la place. C'est une histoire vraie. Ouais, dans deux minutes, je vais me taper un pack de Red Bull, sauter dans un taxi, jouer une heure ou deux au laser tag, peut-être m'asperger d'autobronzant. Ca va être légen... attends...

Il s'endors sur le canapé. Ted est au téléphone.

Ted : Lily.

Lily : Joyeux Noël, tête de cul.

Ted : Où sont les décorations de Noël ?

Lily : Dans mon appartement.

Ted : Tu veux bien les ramener afin qu'on puisse célébrer Noël ensemble, s'il te plaît ?

Lily : Ted, tu sais ce que je ferais si un de mes élèves utilisait un tel langage ? Je serais au téléphone avec ses parents.

Ted : Ouais, je ne suis pas en maternelle.

Lily : Exactement. Tu sais ce que signifie ce mot. Tu sais qu'appeler les gens comme ça c'est méchant et blessant... tête de cul.

Ted : Lily, si tu ne ramènes pas ces trucs tout de suite, on... (Elle lui raccroche au nez et Robin le rejoint dans la cuisine) Elle a raccroché. Elle est juste en colère. Elle va se calmer. (Son téléphone sonne) Lily.

Lily : N'oublie pas de sortir les cookies du four... tête de cul !

Elle raccroche à nouveau.

Ted : Merde ! Je pourrais être à Cleveland là, à faire de la bière peppermint avec mon père.

Robin : Où vas-tu ?

Ted : Marshall rentre dans 3 heures. Il va débarquer, pas de Lily, pas d'hiver merveilleux. Je dois aller dans le Bronx.

Ted sort en claquant la porte, ce qui réveille Barney.

Barney : ...daire.

Ted est en ville quand son téléphone sonne.

Ted : Salut mec, comment se passe ton devoir ?

Marshall : On se fiche de mon devoir, comment va l'hiver merveilleux ? Est-ce qu'il est magique ?

Ted : Oh... tellement magique.

Marshall : Quand tu entres, est-ce que t'as l'impression de prendre une claque en pleine tête par Noël ?

Ted : Bien sûr. Ecoute, il faut que j'y aille.

Marshall : Allez, décris-le. Parle-moi des décorations. Rudolph est là ? Il est là, hein ? Salut, Rudolph !

Ted : Ouais, mais, tu sais... Les décorations, est-ce que c'est vraiment ça Noël ?

Marshall : Et comment ! Ca serait quoi sinon ?

Ted : Essaie la naissance du Christ. Tu sais, Christmas, Christ Mas, ce qui signifie « plus de Christ » pour nos amis espagnols.

Marshall : Ouais, ben, tout ce que je sais, c'est que passer cette porte et voir l'hiver merveilleux, et voir Lily et vous tous, c'est... Je suis impatient.

Ted : Ouais. Je dois y aller.

Marshall : Ouais. Ok. Oh, attends. Ted, encore un truc. Et les cookies ? Ils sont délicieux ?

A l'appartement, Robin à l'extincteur en mains.

Ted : Tu sais, honnêtement, ils ont le goût des cookies des magasins. Oh ! J'ai un autre appel.

Marshall : Bon, dis à Lily que je l'aime.

Ted : Ouais. Allo ?

Mère de Ted : Ted Evelyn Mosby !

Ted : Oh, salut maman. Joyeux Noël.

Mère de Ted : Je viens d'avoir un appel des plus inquiétant de Lily. Comment as-tu pu utiliser un mot si horrible ?

Ted : Oh, mon dieu, elle t'a appelée ?

Mère de Ted : Est-ce que tu te dévergondes à cause du divorce ? C'est à cause de Clint ?

Ted : Non, maman, pourquoi ce serait à cause de Clint ?

Homme : Salut mon pote, c'est Clint. Comment ça va champion ?

Ted : Salut Clint, écoute... je n'ai pas vraiment le temps de...

Clint : Non, Ted. Tu ne le sais pas encore, mais, toi et moi, on va être de grands amis. Les américains de souche ont ce rituel...

Ted raccroche et descend dans le métro.

 

Barney est couché dans le lit et Robin lui apporte à manger.

Barney : C'est un mauvais moment pour la Bernacle. Je devrais être dehors à jouer au laser tag en ce moment même, mais au lieu de ça... Ne me regarde pas. Je suis hideux.

Robin : Tu as juste l'air d'un mec normal.

Barney : Exactement. Je suis un Ted. Je porte un pantalon en laine avec la taille élastique.

Robin : N'est-ce pas plus confortable ?

Barney : Si.

Robin : Allez, il faut que tu manges quelque chose.

Barney : Trop faible... pour tenir... le bol.

Robin : Bien, je vais te nourrir.

Barney : Aïe dans ma bouche ! Je n'en veux pas. Je veux de la glace.

Robin : Non, tu n'auras pas de glace pour le dîner sous prétexte que tu es malade.

Barney : Mais ma gorge me fait mal.

Robin : Non.

Barney : Je te déteste ! Ne me laisse pas.

 

Lily s'occupe toujours de ses décorations quand on frappe à la porte.

Lily : Qui est-ce ?

Voix : Le livreur de pizza.

Elle ouvre la porte et laisse apparaître Ted.

Lily : Eh, tu m'as joué un tour.

Ted : Tu croyais vraiment que j'étais le livreur de pizza ?

Lily : Non, je savais que c'était toi. J'ai cru que tu aurais ramené de la pizza au moins.

Ted : Ouais, ben, je t'ai acheté une bière, mais je l'ai donné à un sans abri. D'accord, il me l'a prise. Maintenant, tu veux bien rentrer à la maison, s'il te plaît ?

Lily : Non, je passe pas Noël avec toi.

Ted : Ok, je suis désolé de t'avoir traitée de... ce mot, cet été, et de l'avoir encore dit aujourd'hui. Et pour l'avoir pensé un max dans le métro pour venir ici. Je n'avais aucun droit de dire ça. C'était blessant et immature et je suis désolé.

Lily : Oh, tais-toi. Tu crois que je ne connais pas tes fausses excuses depuis le temps, Ted Mosby ? Il est clair que tu es encore fâché après moi.

Ted : Je ne suis pas fâché après toi.

Lily : Si tu l'es.

Ted : Je ne suis pas fâché après toi, Lily. Maintenant, est-ce qu'on peut juste...

Lily : Je me suis excusée auprès de Marshall et il m'a pardonné et on est passé à autre chose. Pourquoi pas toi ?

Ted : Parce que tu ne t'es jamais excusée auprès de moi. Marshall n'est pas le seul que tu as laissé tomber. Tu pars pendant 3 mois, tu n'appelles même pas. Allons Lily, on était censés être amis !

Lily : Ouais, quel ami, tu m'as traitée de grincheuse.

Ted : Tu étais une grincheuse.

Lily : Comment peux-tu...

Ted : Grincheuse. Grincheuse...

La lumière se coupe.

Lily : T'es content ? T'as énervé le gros type en haut.

Ted : Ouais, je suis certain que Dieu se préoccupe...

Voix : Utiliser ce langage encore une fois et je vous coupe l'eau !

Lily : C'est mon concierge, il vit au-dessus. Super. Grâce à ta sale bouche, je vais devoir passer Noël seule et dans le noir.

Ted : Bien. Je ne veux pas gâcher Noël. Tu peux avoir l'appartement. Ne t'inquiète pas de m'y voir, je serai à Staten Island avec ma cousine Stacy. Joyeux Noël.

Ils sort de l'appartement de Lily.

Robin (au téléphone) : Tu passes le réveillon avec ta famille ? Bébé, ça craint, je suis désolée.

Ted : Ils sont sympas. Ils sont juste... ils sont un peu bizarres. Tu sais, ils ne croient pas aux cadeaux et aux sapins. Et ils pensent que Santa, c'est le nom de Satan quand il veut nous jouer un tour.

Robin : Tu veux que je vienne avec toi ?

Ted : C'était une offre sincère ?

Robin : Dis-moi d'abord la réponse.

Ted : Reste-là. Préserve-toi. On passera toute la journée de demain ensemble. Oh, comment va Barney ?

Robin : Tu veux de parler de ce puits sans fond de pleurnichard dépendant ? Il m'agaçait alors j'ai coupé son thé avec de la codéine.

Ted : Tu feras une super maman.

Marshall entre dans l'appartement un carton à la main.

Marshall : Bon dieu de merde, la magique période de Noël est avec nous. Et Dieu merci on ne paie pas pour les installations.

Lily : Joyeux Noël ! Qu'est-ce qu'il y a dans la boîte ?

Marshall : Rien que le meilleur cadeau pour la meilleure fille du monde. J'ai passé ma journée à le filer.

Lily : Je croyais que tu avais un devoir.

Marshall : Ah, non, j'y suis pas allé. J'aurai un délais. L'école c'est pas important. Qu'est-ce que c'est que ce battement de cœur sur le toit ? Se pourrait-il que ce soit le son d'une superbe histoire de Noël sur le point de passer par la cheminée ? Bien oui ça l'est. C'était le jour avant Noël...

 

Flashback

Marshall est à la poste.

Marshall : C'était censé arriver il y a peut-être cinq jours de cela, mais il a été perdu puis dérouté. J'ai vérifié deux autres branches, finalement ils m'ont dit qu'il était là.

Femme : Ouais, tout ce dont j'avais besoin, c'était le numéro de suivis. On dirait qu'il est en route vers notre branche régionale à Poughkeepsie.

Marshall : Quoi ? Non, j'ai besoin de ce paquet aujourd'hui.

Femme : Ecoutez, le camion est parti il y a cinq minutes, donc à moins que vous ne couriez après...

Marshall cours après le camion.

Marshall : Stop, s'il vous plaît, stop. Arrêtez le camion. (Le chauffeur arrête le camion) J'ai besoin d'un paquet dans votre camion. Je peux jeter un œil à l'arrière, s'il vous plaît ?

Homme : Bien sûr, mais je dois continuer à rouler. Je suis en retard. (Marshall est à l'arrière du camion et chercher son paquet) Ma faute !

Marshall : Je vais bien. (Il est sorti du camion et a son paquet en mains) Eh mec, merci de m'avoir aidé pour le Noël de ma fiancée.

Homme : Pas de problème. Dommage que je ne puisse livrer tous ces paquets avant la fin de la journée.

Marshall : Attendez, des gens ne vont pas avoir leurs cadeaux à temps pour Noël ?

Homme : Malheureusement non.

Marshall aide le livreur à livrer les paquets.

Marshall : On a livré tous les paquets de ce camion. Mais il me reste un paquet à donner. Oui, je l'ai fait. Joyeux Noël. Ouvre-le bébé.

Lily : Ok.  Oh, mon dieu. Un four « easy bake » ! J'en ai toujours voulu un depuis toute petite. Exactement celui-là ! Je ne te l'ai jamais dit. Comment as-tu su ?

 

Flashback

Un mois plus tôt, Marshall est au bar avec Ted.

Marshall : C'est notre premier Noël depuis qu'on s'est remis ensemble. Je veux lui offrir quelque chose de vraiment spécial. Donc, je vais lui prendre un jukebox.

Ted : C'est un super cadeau.

Marshall : Pas vraiment. C'est juste énorme et ça donne des chewing-gums.

Ted : Oh, je sais ce que tu pourrais lui prendre qui lui en mettrait plein la vue. Prêt ? Il y a huit ans...

 

Flashback

En 1998, Ted et Lily sont assis sur par terre dans la chambre.

Lily : Quand j'étais gamine, tout ce que je voulais c'était un four « easy bake ». J'ai demandé et demandé, mais tout ce que j'ai eu c'était une stupide boîte de Lego parce que ma féministe de mère ne voulait pas que je me conforme aux rôles traditionnels selon le sexe.

Ted : Four « easy bake », c'est comme ça que je vais appeler ma camionnette. (Marshall entre dans la chambre) Mec... comment était le concert ?

Marshall : J'ai pas pu trouver la sortie.

Fin des flashbacks

   

Lily : Je n'arrive pas à croire que Ted s'en rappelle après toutes ces années.

Marshall : Ouais, et après toute cette beuh. Où est-il au fait ?

Lily : A Staten Island.

Marshall : Pourquoi ?

 

Ted est à Staten Island.

Ted : Ok, ne dites rien à votre mère, mais je vous ai apporté des cadeaux.

Garçon : Comme ce cadeau qu'est l'amour de Dieu ?

Ted : Non, des vrais cadeaux.

Garçon : Oncle Ted nous a ramené des cadeaux !

Stacy : C'est bon Ted, on va juste les donner aux œuvres de charité. Pas toi Charité. Je parlais des moins fortunés. Ted, voudrais-tu dire les grâces ce soir ?

Ted : Tu sais quoi, pourquoi tu ne les dirais pas ? Je ne saurais vraiment pas quoi dire.

Charité : Pourquoi tu ne récites pas ton passage préféré des Ecritures ?

Ted : C'est une super idée, Charité. Mais, vraiment, je ne sais pas. Je veux dire, comment tu choisis ton meilleur passage ? C'est la Bible, il y en a tant... des supers... celle de Pulp Fiction est plutôt cool. (On sonne) J'y vais. Charité, je te passe la main.

Ted se lève pour aller ouvrir.

Charité : Mon père, merci pour ce jour, et merci de rassembler cette famille. (Ted ouvre la porte et voit Robin, Barney, Marshall et Lily qui tient une bière) Amen.

Stacy : Qui est-ce Ted ?

Ted : C'est... c'est juste des chœurs.

Marshall commence à chanter et Barney et Robin le suivent.

Lily : Je suis venue pour m'excuser. Je suis désolée Ted.

Ted : J'accepte. Donne-moi la bière. (Il embrasse Robin) C'est si bon de vous voir les gars.

Lily : Tu rentres à la maison ?

Ted : Tout à fait. Mais d'abord, Lily, je te dois des excuses.

Lily : Oh, pour l'amour de Dieu, t'en n'a pas autant marre que moi des excuses ?

Ted : Si.

Lily : Est-ce qu'on peut passer sur les excuses et aller direct au pardon ?

Ted : Oui. Et je promet de ne plus jamais t'appeler une... tu sais quoi.

Lily : C'est bon. J'étais une sorte de grincheuse.

Garçon : C'est quoi une grincheuse ?

Lily : Rien. C'est quelque chose que tu ne devrais pas dire.

Garçon : Maman, c'est quoi une grincheuse ?

Stacy recrache l'eau qu'elle avait dans la bouche.

Les enfants : Grincheuse... Grincheuse...

Ted : Joyeux Noël tout le monde.

Ted prend son manteau et part.

 

De  retour à l'appartement, Marshall mange la pâte des cookies.

Marshall : Joyeux Noël Marshall.

 

The end

Ted (voix off) : Kids, as you know, Christmas is a time you spend with your family. So in December of 2006, I had three options. Spend it with my mom and

her new boyfriend Clint, spend it with my dad and his new girlfriend micro-brewing, or head down to Staten Island to spend it with my super religious cousin Stacy and her family. So I opted for none of the above and decided to spend Christmas 2006 in Manhattan... celebrating with my other family.

Lily is decorating the apartment while Marshall studies

Marshall : Okay, I have one last paper due at 5:00 p.m. today, so until then, I will be at the law library at school, but I'm not to be disturbed for any reason.

Ted : Dude, open your eyes. You're going to hurt yourself.

Marshall : No, no. Christmas Eve winter wonderland is my reward for finishing my paper. Baby, do I smell your Sinfully Cinnamon Cookies?

Lily : Yes.

Marshall : Damn me and my heightened other senses. Must be strong. Okay, I'll be back here at 5:00. Save me at least 20 cookies and do not clean the bowl. Was that a reindeer? I don't want to know!

Lily : Hey, look. Our old answering machine.

Ted : Oh, yeah. After you left, we, uh, we unplugged it because it reminded Marshall of how you used to, you know, leave messages. But hey, you guys are back together. I say we're plugging it back in. It's good to have you back.

Lily : Thanks. Oh, hey, look, there's still some messages on here.

Ted’s father : Hey Ted, it's Dad calling to check in. I'm going fishing this

weekend with my friend Clint, so if I don't hear from you beforehand, I'll talk to you next week.

Ted : Yes, same Clint.

Ted (voix dans le répondeur) : Hey, Marshall. Are you lying on the couch right now moping about Lily? You are, aren't you? Well, stop it. She's not worth it. You gotta get over that Grinch.

Ted (voix off) : But I didn't say "Grinch." I said a bad word. A very, very bad word.

Ted : Oh, fudge.

Ted (voix off) : But I didn't say fudge.

Lily : I'm... a what?

Ted : I-- That was Barney, that was Barney.

Lily : That was you, Ted.

Ted : That was Marshall.

Lily : Marshall left a message for Marshall?

Ted : You know, it may have been me, but it was so long ago. Man, that machine, it really garbles your voice.You know, it almost made it sound like I said...

Lily : Why would you call me that?

Ted (voix off) : It was a fair question. Marshall's breakup with Lily had sent him into a deep depression and nothing could get him out of it. Until one day...

Marshall is eating on the couch while Ted reads the newspaper.

Marshall : She was perfect. I lost the perfect woman. I should have knocked her up when I had the chance.

Ted : Okay. That's it. You're never going to get over her until you stop putting her on a pedestal. So no more ice cream until you tell me one thing that's wrong with Lily.

Marshall : There's only one of her?

Ted : Okay. She called off your wedding and dumped you to be a painter in San Francisco. What do you call that?

Marshall : Fiercely independent? Brave? I guess it was a little selfish.

Ted : There you go.

Ted (voix off) : And in almost no time, that spark turned into a roaring fire.

Flashback. Marshall, Ted and Barney are at the bar.

Marshall : Yeah. No, you're right. Lily would laugh at anything.

Barney : She'd give it up for a bad pun. I'm telling you, she's a laugh slut.

Ted : Remember that time we heard her laughing and we thought she was watching Weekend At Bernie's, but it turned out she was watching Weekend At Bernie's 2?

Barney : And her art? "I'm Lily, I'm an artist." She doesn't even own a beret.

Marshall : Yeah, and if she's such a great "artist," why does she suck at Pictionary? Who draws a ninja star like a Star of David? Right, right?

Ted : Yeah!

Marshall :  Another round!

End of flashback. Back at the apartment.

Ted : I was trying to help him. I'm his best friend. That's the best friend's job.

Lily : The best friend's job is to call me that word?

Ted : Yeah.

Barney, Robin and äTed are at the bar.

Robin: Oh, Ted. Oh, Teddy boy.

Ted : Why is this such a big deal? It's just a word. We use lots of words, every day. It shouldn't be any different than any other word.

Barney : Then why don't you say it now?

Ted : Grinch. You timed that didn't you?

Barney : Perfectly.

Robin : Well, at least you apologized. You apologized, didn't you?

Ted : Oh, yeah. "I'm sorry" were the first words out of my mouth.

Flashback. Lily and Ted at the apartment.

Ted : I'm sorry, but I am not apologizing. I was just trying to put the guy back together. You smashed him to pieces.

Lily : Are you seriously not going to apologize for leaving that message?

Ted : No!

Lily : Why not?

Ted : Because, Lily, this summer, you were kind of a Grinch.

Lily : Oh, you'll be sorry, Ted Mosby.

End of flashback. Back to the bar.

Barney : Ted Vivian Mosby!

Ted : That's not my middle name.

Barney : Do you kiss your mother with that mouth ?

Ted :Like you've never said that word.

Barney : I don't kiss your mother with my mouth. Yet. (Barney sneezes)

Ted : Are you sick?

Barney :Is it sick to find maturity and experience sexy?

Ted : No, I meant do you have a cold?

Barney : I'm fine. I'm fine. My nose is just overflowing with awesome and I had to get some of it out. Now, if you'll excuse me, the holidays are a time when people are lonely and desperate. It's the most wonderful time of the year.

Ted : I should go apologize. It's Christmas Eve.

Robin : Yeah. I mean, slamming doors and screaming curses? If I wanted that, I would have gone home for the holidays.

Barney talks to a girl.

Barney : I don't see any mistletoe, but... (He sneezes on her)

Woman : Oh! Oh, God!

Barney : Uh... "Bless you" would have been nice.

Robin walks Barney home. On the Hallway.

Robin : You're sick.

Barney : I'm not sick.

Robin : You're sick.

Barney : You know what? I am sick. Sick of you telling me I'm sick. What up?

Barney cough so strongly that he fells.

Ted : Ahh... Three flights of stairs, not a drop spilled. Hey, buddy.

Robin : You sure this is gonna work?

Ted : Yeah, this is our thing. In college, whenever I wanted to make up with her, I'd buy her a beer. Cute, right?

Robin : Totally. Plus free mug.

Ted (voix off) : Usually that would've done the trick, but it turned out this was a problem not even alcohol could solve. Actually the beer helped a little.

Ted : She took the decorations. She took the decorations! What a Grinch!

Ted (voix off) : That time I did say "Grinch."

Ted : All right. I guess I have to call her, right? Lily's cell phone. She'll listen to reason-- right? Oh, hey, Billy. Actually, funny thing--the voice dial got you. I was trying to call... Oh, I'm sorry to hear that. (20 minutes later) Yeah, the holidays are a rough time for everyone, Billy. Okay, yeah, dinner next Wednesday. Okay. Damn voice dial.

Robin : Barney! What the hell are you doing? Get in here, it's freezing outside. Are you insane?

Barney : Hey, blame Lily and her oppressive "no cigars in the apartment rule." God, it's like Marshall's marrying the Taliban. (he sneezes on his hand). High five.

Robin : Eww. No. You have to go home and get to bed.

Barney :  Oh, Robin, my simple friend from the untamed north, let me tell you about a little thing I like to call mind over body. You see, whenever I start feeling sick, I just stop being sick and be awesome instead. True story. Yeah, in two minutes, I'm going to pound a sixer of Red Bull, hop in a cab, play a couple of hours of laser tag, maybe get a spray-on tan. It's gonna be legen... Wait for it... (Barney falls asleep)

Ted : Lily!

Lily : Merry Christmas, assface.

Ted : Um, Lily? Where are the Christmas decorations?

Lily : At my apartment.

Ted : You want to bring them back so we can celebrate Christmas together-- please?

Lily : Ted, do you know what I would do if one of my kindergartners used that kind of language? I would be on the phone with their parents.

Ted : Yeah, I'm not a kindergartner.

Lily : Exactly. You know what that word means. You know that calling people names is mean and hurtful... assface.

Ted : Lily, if you don't bring that stuff back right now, we...

Ted to Robin : She hung up.

Robin : She's just mad. She'll cool down.

The phone rings

Ted : Lily...

Lily : Don't forget to take the cookies out of the oven... assface!

Ted : Damn it! I could be in Cleveland right now making peppermint lager with my dad.

Robin : Where are you going?

Ted : Marshall gets home in three hours. He's gonna show up--no Lily, no winter wonderland.I gotta get up to the Bronx.

Ted goes out slamming the door which wakes up Barney)

Barney :...dary.

Ted’s on the street when his phone rings.

Ted : Hey, dude, how's the paper going?

Marshall : Screw the paper, how's the winter wonderland? Is it magical?

Ted : Oh... so magical.

Marshall : When you walk through the door, does it feel like you've been slapped in the face by Christmas?

Ted : Sure does. Look, I gotta go.

Marshall : Come on, man, describe it! Tell me about the decorations. Is Rudolph there? He is, isn't he? Hi, Rudolph!

Ted : Ah, yeah, but, you know... decorations, is that really what Christmas is about?

Marshall : Hell, yeah! What else would it be about?

Ted : Uh, try the birth of Christ. You know, Christmas-- Christ Mas, which means "More Christ" to our Spanish friends.

Marshall : Yeah, well, all I know is walking in that door and seeing the winter wonderland and seeing Lily and all you guys, just... I can't wait.

Ted : Right. I gotta go.

Marshall : Right. Okay.Oh, wait. Ted, Ted, Ted, Ted. One more thing. How about the cookies? Are they delicious?

Robin is at the apartment with a fire extinguisher

Ted : You know, honestly, they taste a little store-bought. Oh! I got another call.

Marshall : Well, tell Lily I love her.

Ted : Right. (he hangs up end takes the other call)- Hello?

His mother : Ted Evelyn Mosby!

Ted : Oh. Uh, hey, Mom. Merry Christmas.

His mother : I just got the most disturbing call from Lily. How could you use such a horrible word?

Ted : Oh, God, she called you?

His mother : Are you acting out because of the divorce? Is-is this all about Clint?

Ted : No, Mom, why would it be about Clint?

Clint : Hey, buddy, it's Clint. How you doing, champ?

Ted : Hey, Clint. Listen, um, I don't really have time to...

Clint : Hey, hey, no, no, no. Ted, Ted.You don't know this yet,but you and I are goingto be great friends.Now, the Native Americanshave this ritual...

Ted hangs up and takes the subway.

Barney is in bed and Robin brings hm food.

Barney : This is a low moment for the Barnacle. I should be off playing laser tag right now, but instead... Don't look at me. I'm hideous.

Robin : You just look like a regular guy.

Barney : Exactly. I'm a Ted. I'm wearing elastic-waist fleece pants.

Robin : And isn't it more comfy?

Barney : Yes.

Robin : Come on, you need eat something.

Barney : Too weak... to hold... bowl.

Robin : Fine, I'll feed you.

Barney : Ouchie in my mouth! I don't want it. I want ice cream.

Robin : No, you're not having ice cream for dinner just 'cause you're sick.

Barney : But my throat hurts.

Robin : No !

Barney :I hate you!

Robin stands up

Barney : Don't leave me.

Lily is at her apartment when someone knocks on the door.

Lily : Who is this ?

Ted : Pizza delivery.

Lily : Hey, you tricked me.

Ted : You really thought I was the pizza delivery guy?

Lily : No, I knew it was you. I just thought you'd at least bring a pizza.

Ted : Yeah, well, I brought a beer, but I gave it to a homeless guy. All right, he took it from me. Now, will you please come home?

Lily : No, I'm not spending Christmas with you.

Ted : Okay, I'm sorry for calling you a... that word, over the summer, and for saying it again today. And for thinking it a lot on the subway ride over. I had no right to say that. It was hurtful and immature and I'm sorry.

Lily : Oh, shut up. You think I don't know your fake apologies by now, Ted Mosby? Huh? You're clearly still mad at me.

Ted : I'm not mad at you.

Lily : Yes, you are.

Ted : I am not mad at you, Lily. Now, can we please just...

Lily : I've apologized to Marshall and he's forgiven me and we've moved passed it. Why can't you?

Ted : Because you never apologized to me. Marshall's not the only one you walked out on. You leave for three months, you don't even call. Come on, Lily, we're supposed to be friends!

Lily : Yeah, some friend, you called me a Grinch.

Ted : You were a Grinch!

Lily : How can you...

Ted : Grinchy, Grinch, Grinch,Grinch, Grinch, Grinch, Grinch.

The light goes out

Lily : Happy? Now, you've pissed off the big guy upstairs.

Ted : Yeah, I'm sure God cares if I...

Voice : You use that language again and I'll turn off your water!

Lily : That's my super. He lives above me. Great. Thanks to your filthy mouth, now I'm going to have Christmas alone in the dark.

Ted : Fine. I don't want to ruin Christmas. You can have the apartment. Don't worry about seeing me there I'll be in Staten Island with my cousin Stacy. Just.... Merry Christmas.

Ted walks out lily’s apartment.

Robin (on the phone) : You're spending Christmas Eve with your family? Baby, that sucks. I'm so sorry.

Ted : Uh, they're fine. They're just... they're a little weird. You know they don't believe in gifts or Christmas trees. And they think Santa's how Satan spells his name when he wants to trick us.

Robin : Well, do you want me to go with you?

Ted : Was that a sincere offer?

Robin : First tell me your answer.

Ted : Stay there. Save yourself. We'll spend all day together tomorrow. Okay. Oh, how's Barney feeling?

Robin : You mean the whiney bottomless pit of neediness? He was bugging me, so I spiked his echinacea tea with codeine.

Ted : You're gonna be a great mom.

Marshall walks into the apartment with a box.

Marshall : Holy crap, the magical Christmas season is upon us. And thank God we don't pay for utilities.

Lily : Merry Christmas! What's in the box?

Marshall : Only the best present for the best girl ever. It took me all day to track it down.

Lily : I thought you were writing a paper.

Marshall : Ah, naw, I blew that off. I'll get an extension. School's not important. What is that pitter patter on the roof? Could it be the sound of an awesome Christmas story about to come down the chimney? Why, yes, it is. 'Twas the day before Christmas...

Flashback. Marshall is at the post office

Marshall : It was supposed to arrive, like, five days ago, but then it got lost and rerouted. I checked two other branches, finally they told me it was here.

Women : Yeah, all I needed to know was the tracking number. Looks like it's headed out to our regional branch in Poughkeepsie.

Marshall : What?No, no, no, no,I need that package today.

Women : Listen, the truck already left five minutes ago so unless you want to run after it...

Marshall runs after the truck

Marshall : Stop! Stop! Stop, please, stop. Stop. Stop the truck. I need a package on your truck. Can I please take a look in back?

Truck driver : Sure. But I gotta keep driving my route. I'm running behind.

Marshall gets in the truck

Truck driver : My bad.

Marshall : I'm okay. (out of the truck) Hey, man, thanks for helping me make my fiancee's Christmas.

Truck driver : No problem. Too bad I can't deliver all these packages by the end of the day.

Marshall :  Wait, so some people aren't going to get their gifts in time for Christmas?

Truck driver : Sadly, no.

Marshall helps the truck driver deliver the gifts. End of flashback. Back at the apartment

Marshall : We delivered every single package on that truck. But I still have one package left to give. Yeah, I did. Merry Christmas. Open it, Baby.

Lily : Okay. Oh, my God. An Easy Bake Oven! I've wanted one of these ever since I was a little girl. In this exact model. I never told you that. How did you know?

Flashback. A month earlier Marshall and Ted are in the bar.

Marshall : It's our first Christmas since we got back together. I want to get her something really special. So I'm getting her a jukebox.

Ted : Wow, that's a great gift.

Marshall : Not really. It's this big and it dispenses gum.

Ted : Oh, man, I know something you could get her that would blow her mind. Ready? Eight years ago...

Flashback. Ted and Lily are in marshall and Ted’s college room.

Lily : When I was a kid, all I wanted was an Easy Bake Oven. I begged and I begged, but all I got was a stupid Lego set because my feminist mom didn't want me conforming to traditional gender roles.

Ted : Easy Bake Oven--that's what I'm going to call my van.

Marshall walks in

Ted : Dude... how was the concert?

Marshall : I couldn't find the outside.

End of flashback. Back to the apartment with Lily and Marshall.

Lily : I can't believe Ted remembered after all these years.

Marshall : Yeah, and after all that weed. Where is he anyway?

Lily : Staten Island.

Marshall : Why?

Staton island. Ted is in the livingroom with kids.

Ted : Okay, don't tell your mom, but I got you guys some presents.

A kid :Like the gift of God's love?

Ted : No, dude, real presents.

Kid : Uncle Ted got us presents!

Stacy : That's okay, Ted, we'll just give them to charity.

Charity : Yay!

Stacy : Uh, not you, Charity. I meant the less fortunate. Ted, how would you like to say grace tonight?

Ted : Uh, you know what, why don't you say it. I really wouldn't know what to say.

Charity : Why don't you recite your favorite passage of scripture.

Ted : That's a great idea, Charity. But, really, I don't know. I mean how do you choose your favorite passage? It's the Bible; there's so many... great ones... That one from Pulp Fiction's pretty cool. Doorbell rings.  Ooh, I'll get it. Charity, I'm tapping you in.

Charity : Dear, Father, thank you for this day, and thank you for bringing this family together. Amen.

Ted opens the door and sees everybody. Lily’s holding a beer.

Stacy : Who is it, Ted?

Ted : Uh, it's... it's just, um, carolers. Marshall starts singing. Robin and Barney follow.

# Silent night. Holy night... #

Lily : I came here to apologize. I'm so sorry, Ted.

Ted : I accept. Give me the beer. it is so good to see you guys.

Lily : Are you coming home?

Ted : Totally. But first, Lily, I owe you an apology.

Lily : Oh, for the love of God, are you as sick of apologies as I am?

Ted : Yes 

Lily : Can we just skip the apology and go straight to the forgiving?

Ted : Yes. And I promise, I will never ever call you a... you know, again.

Lily : That's okay. I was kind of a Grinch.

Kid(in the house) What's a Grinch?

Ted : Nothing. It's something you shouldn't say.

Kid : Mom, what's a Grinch?

Stacy spits out the water she had in the mouth.

Both kids : Grinch, Grinch, Grinch...

Ted ( to the family): Merry Christmas, everybody. Ted takes his coat and leaves (to his friends) Run, run.

In the apartment Mashall is eating the cookies.

Marshall : Merry Christmas, Marshall.

Kikavu ?

Au total, 83 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

arcadybilo 
17.12.2020 vers 18h

caskett64 
12.09.2020 vers 08h

hazalhia7 
07.04.2020 vers 11h

noemie3 
15.03.2020 vers 14h

bibifanser 
11.03.2019 vers 15h

Kassandr4 
24.01.2019 vers 22h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

HypnoCup
Ne manque pas...
Activité récente

Qui choisir ?
Hier à 15:25

Survivor
Hier à 15:25

Réplique du mois
Hier à 15:24

Photo du Mois
Hier à 15:24

Calendriers
02.02.2021

Alyson Hannigan
29.12.2020

Jason Segel
29.12.2020

Photos
28.12.2020

Actualités
Episodes virtuels - Challenge accepted

Episodes virtuels - Challenge accepted
Dans le cadre du Défi HypnoFanfics lancé en janvier dernier, deux fics ont été écrites dans le monde...

HypnoCup - Marshall et Lily

HypnoCup - Marshall et Lily
Non seulement, ils sont mis à l'honneur sur le quartier, mais ils sont aussi parmis les couples en...

Février, mois de l'amour...

Février, mois de l'amour...
En février, on pense Saint-Valentin, amour... Voilà pourquoi le calendrier met Marshall et Lily à...

Janvier - joyeuse année!!!

Janvier - joyeuse année!!!
Janvier... Enfin 2021, espérons que cette année annonce la fin de la pandémie. Je vous souhaite tout...

Joyeux Noël!

Joyeux Noël!
A tous ceux qui passent sur le quartier, un très joyeux noël!  Profitez de cette belle journée avec...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Qui aurait du être la femme de Ted?

Total : 3 votes
Tous les sondages

HypnoRooms

sabby, Avant-hier à 19:44

Hello à tous !! Avec quelques jours d'avance le calendrier et le sondage font leur grand retour sur Friday Night Lights On vous attend !

mnoandco, Hier à 15:13

Les résultats du concours 'voyage dans le temps' A Discovery of Witches sont disponibles. Venez les découvrir, mieux, les commenter!

sanct08, Hier à 16:06

Hello, dernier jour demain pour envoyer votre participation pour le concours de synopsis Doctor Who/ X-Files On attend vos créations !

sanct08, Hier à 16:26

Et encore une semaine pour voter au sondage et survivor Spécial Saint-Valentin ! Sans oublier notre pendu et notre photo du mois

lolhawaii, Hier à 19:14

Un nouveau sondage est disponible sur le quartier Hawaii 5-0 !! Avez-vous aimer ce début de saison 10 sur M6?

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site