VOTE | 387 fans

#523 : La Belle Mariée

Ted a rendez-vous pour aller voir un film ("The wedding bride") et réalise qu'il est basé sur sa relation avec son ex (quand Stella l'a quitté devant l'autel). Le film est écrit par Tony et le fait passer pour le méchant de l'histoire ...

 

 

 

Popularité


4.67 - 6 votes

Titre VO
The Wedding Bride

Titre VF
La Belle Mariée

Première diffusion
17.05.2010

Diffusions

Logo de la chaîne CBS

Etats-Unis (inédit)
Lundi 17.05.2010 à 00:00
7.69m

Plus de détails

Réalisatrice : Pamela Fryman
Scénaristes : Craig Bays & Craig Thomas
Guests : Bob Saget (Narrateur), Ben Koldyke (Don), Lyndsy Fonseca (Fille de Ted), David Henrie (Fils de Ted), Judy Greer (Royce), Jason Lewis (Tony dans le film), Malin Akerman (Stella dans le film), Chris Kattan (Ted dans le film), Gloria Calderon Kellett (Rachel), Jeremy Glazer (Bruce), Arshad Aslam (Brian), Miranda Lilley (Patricia), Shira Scott Astrof (Jennifer), Megan Duffy (Susan), Jacob Hopkins (Billy), Tom Virtue (Minister)

Le Ted de 2030 raconte à ses enfants qu’avoir des rendez-vous à 20 ans c’est génial mais en arrivant aux alentours de 30, on découvre vite qu’on se traine tous un bagage, et là, c’est l’histoire du bagage sentimental de chacun qui resurgit …

 

 

 

Générique.

 

 

 

Au Mac Laren’s.

 

 

 

Ted de 2030 explique qu’à ce moment là il sortait avec une fille prénommée Royce. Au bar, Ted parle d’elle en disant qu’il a un souci avec elle, il sent que ça va mal finir quand il découvrira son bagage. C’est là que Barney intervient avec une théorie, les bagages sentimentaux ont fait que l’Amérique a développé un secteur tout à fait florissant : le porno. Toutes les filles avec un gros bagage sentimental se sont lancées dans ce type de cinéma. Le reste du groupe pense qu’il faut savoir passer outre ça et donner sa chance à tout le monde. Ted lui rétorque que la dernière fois qu’il s’est laissé avec une fille, Stella, son plus gros bagage lui a gâché sa vie.

 

 

 

Flashback.

 

Ted demande Stella en mariage et tout se passe bien jusqu’à ce que resurgisse, Tony, son ex, le père de sa fille. Elle s’est enfuit avec lui, laissant Ted tout seul devant l’autel et le cœur brisé.

 

Fin du flashback.

 

 

 

Marshall dit qu’il n’avait aucun bagage quand il a rencontré Lily, mais Robin lui prouve le contraire. Son plus gros problème est qu’il est trop gentil et lui rappelle certaines choses.

 

 

 

Flashback.

 

Marshall se balade dans la rue et dit bonjour à tout le monde. Il aide les passants qu’il rencontre, re monte une roue de vélo, danse avec les jeunes dans la rue,

 

Fin du flashback.

 

 

 

Au bar, il se défend en disant que c’est tout à fait normal. Ted pense que Royce est super et qu’elle est très bien pour lui à ce moment.

 

 

 

Flashback.

 

A l’appartement de Ted, pour son premier rencard avec Royce, il est à l’affut de son bagage. Et au fur et à mesure qu’elle lui parle, il s’imagine qu’elle a d’énormes casseroles. Mais en observant bien, il lui semble qu’aucun bagage ne se profile à  l’horizon jusqu’à ce qu’ils aillent au cinéma.

 

Fin du flashback.

 

 

 

Au cinéma.

 

 

 

Ils sont tous les deux devant « La Belle Mariée », film de Tony Grafanello… le même qui lui a piqué Stella !

 

 

 

Au Mac Laren’s

 

 

 

Robin attend Lily et Marshall qui tardent. Lorsqu’ils arrivent, Lily explique que Marshall a voulu s’arrêter pour aider des gars à décharger un camion. Seulement, après le départ du camion, s’est montré le propriétaire de  l’appartement qu’ils venaient de cambrioler sans le savoir. Robin essaye de le convaincre que New York n’est pas une petite ville tranquille.

 

Ted revient du cinéma et leur raconte le film.

 

 

 

Flashback.

 

Au cinéma. A l’écran, un homme dans un bureau prénommé « Jed Mosly » est odieux avec un employé, et se comporte comme un crétin.

 

Fin du flashback.

 

 

 

Le groupe est très étonné. Le film est l’histoire de leur rupture et fait passer Ted pour le méchant, Tony pour le parfait gendre.

 

 

 

 

 

Extrait du film.

 

Jed est dans son bureau et traite tout le monde comme des moins que rien. Il critique Stella et son envie de déménager dans le New Jersey. Elle entre et lui rappelle qu’ils ont des préparatifs pour le mariage, mais il répond d’un ton méprisant « trop pas moyen, poupée » avant de tomber de sa chaise, révélant qu’il a des bottes de cow boy rouges.

 

Fin de l’extrait.

 

 

 

Au Mac Laren’s, Ted continue son récit et fait la comparaison entre la réalité et le film de Tony. Le film le dévalorise totalement et le fait passer pour un crétin : la demande en mariage, le rendez-vous express, et le fait passer pour un obsédé sexuel. Le film se termine par la cérémonie de mariage et au moment de dire oui, Tony intervient et lui déclare sa flamme. Stella laisse tomber Jed sous les hourras des invités.

 

Le pire c’est que Royce a adoré le film et ne comprend pas que Ted ne l’a pas aimé. Il comprend que son bagage à lui est « abandonné à l’autel ». Le groupe lui conseille de tout raconter à Royce. Ils promettent ensuite de ne jamais aller voir le film mais ils ne tiennent pas leur promesse…

 

 

 

 

 

Le Ted de 2030 raconte à ses enfants qu’il était prêt à laisser derrière lui toutes ses histoires de « La Belle Mariée », malheureusement le film a été un gros succès …

 

 

 

Au Mac Laren’s

 

 

 

Ted traine au bar avec Royce et un couple d’amis. Tout le monde adore le film et veut même aller le revoir. Il est mal à l’aise car sa nouvelle petite amie ne comprend pas pourquoi dans le film, une fille comme Stella a pu vouloir se marier avec un crétin comme « Jed Mosly ». Tout dans le film est fait pour que Ted passe pour le méchant de l’histoire : son tatouage papillon, sa façon de prononcer « encyclopédie » etc. Il se fait humilier en public mais il garde la face en se moquant de ce « Jed Mosly » jusqu’au moment où il craque et dit que ce film est nul et que les personnes attablées avec lui sont stupides pour l’avoir aimé. Royce lui demande des excuses mais il s’en va en citant « Jed ».

 

 

 

A l’appartement de Ted.

 

 

 

Le groupe n’arrive pas à croire que Ted ait sorti la réplique de Jed Mosly. Le film est un tel succès que tout le monde l’a vu. Marshall lui dit qu’il n’y a pas de fatalité et que si lui est si gentil, c’est qu’il se fiche totalement de toutes les casseroles que trainent les gens qu’il rencontre. Par une argumentation digne de l’avocat qu’il est, Marshall réussit à doper son moral et Ted décide de convaincre cette fille de lui donner une autre chance. Il fonce au cinéma.

 

 

 

Au cinéma.

 

 

 

Le film est commencé, et Royce est devant. Il se met devant l’écran, et s’adresse à Stella. Il découvre que Barney est dans la salle. Il lui fait une grande déclaration devant tout le monde, en parallèle du film et lui explique comment l’histoire s’est réellement déroulée. Devant une telle déclaration, tout le cinéma, et Barney en tête lui scande de l’ « embrasser ». En voix off, le Ted de 2030 nous signale de Barney n’a exactement dit « embrasse-la », c’est pour ça qu’il est évacué du cinéma.

 

 

 

En sortant du cinéma, Royce propose à Ted de l’aider à porter ce secret et tout d’un coup, tout lui a semblé plus léger à propos de cette histoire.

 

 

 

Appartement de Ted.

 

 

 

Ted dit à Royce qu’il est soulagé de s’être débarrassé de ce secret, et Royce lui confie deux-trois choses elles aussi : elle a été abandonnée devant l’autel trois fois, elle vit avec son frère, dans un tout petit studio… Ted se rend compte qu’il doit la laisser partir.

 

Ted (de 2030) : Les enfants, quand on a 20 ans, sortir avec quelqu’un c’est génial, mais arrivé à 30 ans, on s’aperçoit que tout le monde a un bagage. Bien sûr, on peut choisir de l’ignorer, mais un jour ou l’autre…

Ted se balade aux côtés d’une femme.

Femme : C’est mon ex, désolée. On essaie de rester amis. Salut, mon poussin ! Tu as les billets pour Maui ?

Elle porte une valise avec écrit « amoureuse de son ex ».

 

 

GENERIQUE

 

 

Ted (de 2030) : Ce printemps là, je commençais à voir Royce. Elle était belle, intelligente…

Plus tard cette nuit… Ted est avec Marshall, Lily, Robin et Barney au McLaren’s.

Ted : Bref… On était heureux ensemble.

Lily : Qu…

Ted : Voilà. C’est le problème.

Barney : Son cul ?

Marshall : Gros ?

Lily : Petit ?

Robin : C’est un problème d’accès ?

Ted : Il y aura toujours un bagage. Même si ça se passe bien, ça fini un jour par se gâter.

Barney : Arrivé à ses 30 ans.

Ted : Quand je découvrirai son bagage. Je le sens. Je sais pas ce que c’est, mais quand je le saurai, ça sera fini.

Barney : Pitié, dis-moi que tu contestes pas les bagages émotionnels.

Ted : C’est une bonne chose ?

Barney : Le bagage émotionnel est le fondement de l’export culturel américain le plus important.

Tous : Le porno.

Barney : En vérité, le porno. Seules les femmes avec bagage majeur font du porno.

Ted et Robin : Major Bagage.

Robin : Tout le monde en a un. Il faut savoir le surmonter.

Ted : Vraiment ? La dernière fois que j’ai surmonté un bagage, c’était celui d’une certaine Stella, et, zut, j’ai un trou de mémoire. Comment ça s’est fini ?

 

Flash-back

Ted (de 2030) : Voilà comment. Je lui ai fait ma demande, elle a dit oui. On était heureux. Et je jour du mariage, son ex, prof de karaté, Tony Grafanello, s’est pointé, lui a déclaré son amour, et Stella s’est enfui avec lui, me laissant là, le cœur complètement brisé.

Fin flash-back

 

 

Lily : Ce qui s’est passé est horrible, ça veut pas dire que c’est le cas pour tout le monde.

Marshall : Content qu’on se soit rencontrés jeune, pour pas en avoir.

Lily : Problèmes de mère.

Marshall : Pas du tout.

Ted : De grand-mère.

Marshall : Sûrement pas.

Barney : D’arrière grand-mère.

Marshall : J’aime pas qu’elle me câline.

Robin : Et tu connais ton pire bagage ? T’es trop gentil.

Marshall : C’est pas un beau bagage ?

Robin : Tu t’es déjà regardé marcher dans la rue ?

Marshall : Je sais pas quoi te répondre.

Robin : Je vais t’aider.

 

Flash-back

Marshall est dans la rue et salue les gens.

Marshall : Je vais vous aider. (Il aide un homme à réparer son vélo) Ca devrait le faire. Les gars, pas aujourd’hui. Ce serait… (Il se met à danser)

Fin flash-back

 

 

Marshall : C’est normal.

Barney : Il y a qu’une rue où c’est normal. Un indice : un oiseau jaune géant vit dessus.

Ted : J’adorerais que le seul bagage de Royce soit qu’elle soit gentille.

Barney : Gentille ? C’est le pire bagage. Le meilleur : elle déteste son père, et elle croit être grosse, mais non. Sexe torride au premier rencard, et ai petit déj’, elle est partie. Pourquoi vous êtes avec moi ?

 

Ted (de 2030) : Ce soir là, avec Royce, j’attendais de voir quel serait son bagage.

Ted et Royce sont à l’appartement.

Royce : Les spaghettis sont ta spécialité ?

Ted : Ca ne bat pas mes pancakes. Je t’en ferai, une fois. Il sont incroyables.

Royce : Mon père me faisait des pancakes complets… Grâce à lui, j’ai travaillé dans le porno. Tu connais ? « Parents Offrant Reconnaissance, Nutrition et Ordre » ? Une œuvre de charité pour ados qui n’ont pas accès au sport ou à la nourriture saine. Ca me rappelle… J’ai tué mon frère… avec cette blague, hier soir. Un barbier, un strip-teaseur et un pédo… psychiatre, entrent dans un bar.

Ted (de 2030) : J’ai cherché, et cherché, mais apparemment, il n’y avait aucun bagage donc je devais m’inquiéter, jusqu’à ce qu’on aille voir un film.

 

Marshall et Lily rejoignent Robin au bar.

Robin : Vous en avez mis, un temps !

Marshall : C’est rien. Oublie.

Lily : On était en route et Marshall a voulu s’arrêter pour aider des mecs à charger leur van.

Marshall : Pour être gentil. Ca coûtait rien.

Lily : Et quand le van est partie, qui se pointe si ce n’est pas le proprio de l’appart’ qu’on venait d’aider à cambrioler. Et ça, c’était dur d’expliquer à la police.

Robin : Voilà ce que je voulais dire. New York, c’est pas une petite ville, amicale, sans crime, consanguine, dans les bois, avec des vaches perdues dans le Minnesota, où t’as grandi.

Marshall : Sans crime ? En 1994, le caissier de l’épicerie a été cambriolé. D’ailleurs, j’aime être amical, d’accord ? Je changerai pas ça.

Lily : Ne change pas, bébé. Je trouve ça pur. Pur. (Marshall se lève pour aller au comptoir) Purée mère de Dieu, c’est un crétin, parfois. Il leur a prêté de l’argent pour faire le plein.

Robin : Il leur a donné de l’argent ?

Lily : Pas donné, prêté. Ils ont dit qu’ils enverraient un chèque, donc Marshall a donné notre adresse. Qu’est-ce qui les empêche de venir chez nous une nuit, et peut-être m’attacher ? Avec Marshall, des fois on fait semblant mais pour de vraie c’est terrifiant.

Robin : Pourquoi tu lui dis rien ?

Lily : Quel intérêt ? Il vient du Minnesota. La mascotte de son lycée, c’était un câlin. Marshall revient avec une bière alors que Ted les rejoint à son tour.

Robin : C’était comment avec Royce ?

Ted : Intéressant. On est allé voir ce nouveau film La Future Mariée.

Marshall : C’était bien ?! Pas que ça m’intéresse. C’est pour les filles. Mais elle pourrait m’y emmener, genre, à la séance de 19h10 demain, où 21h40 à cause de ma réunion. Mais je partirai plus tôt, on va essayer 19h10.

Robin : De quoi parle le film, au fait ?

Ted : C’est là que c’est intéressant.

 

Flash-back

Homme : Gros naze, je suis Jed Mosley ! Je suis l’architecte le plus puissant et corrompu de New York. Je veux… (Il renverse son café) Ca va laisser une tâche !

Fin flash-back

 

 

Ted : Ca parle de moi.

Lily : La Future Mariée parle de toi ?

Marshall : T’es sûr que c’est toi ? Quand j’ai vu La Folle Histoire de l’espace, j’aurai juré…

Ted : C’est mon histoire. Il est écrit par Tony Grafanello.

Robin : Tony Grafanello ? C’est…

Ted : Avec lui que Stella est parti. Ce film raconte l’histoire de notre rupture.

Robin : Pourquoi il en aurait fait un film ? C’est pas lui, le méchant ?

Lily : Si, et le gentil s’appelle Ted Mosby.

Ted : C’est marrant, c’est également mon souvenir. Mais selon le film…

 

Flash-back

Voix : M. Mosley, votre fiancée est ici.

Jed Mosley : Super, le boulet et la chaîne. J’ai hâte qu’elle déménage de sa maison de New Jersey pour vivre dans un appartement au dessus d’un bar. Qu’elle entre ! A quoi dois-je ce plaisir ?

Stella : On devait aller gouter les gâteaux de mariage, tu te souviens ?

Jed : Carrément pas, poupée.

Il tombe de sa chaise.

Fin flash-back

 

 

Marshall : Je suis abasourdi.

Ted : Pas vrai ?

Marshall : C’est ça les comédies de nos jours ? Je tombe de ma chaise ! Je tombe vraiment de ma chaise. C’était drôle.

Robin : Quel con. Il a choisi une belle nana pour mon rôle ?

Ted : T’es pas dedans.

Robin : Quel con !

Ted : Non, Tony est pas con. Enfin, pas d’après le film.

 

Flash-back

Stella : Je vais me marier. Désolée, Tony.

Tony : Stella, ton bonheur est tout ce qui m’importe, sauf ses enfants pauvres dont je m’occupe bénévolement.

Royce : Je l’aime.

Stella : Ce n’est pas si facile. Jed Mosley n’est peut-être pas aussi beau que toi, ni aussi grand…

Ted : Je suis plus grand que lui.

Stella : Et le sexe est horrible. Une fois, il s’est endormi en plein milieu.

Ted : Une seule fois. J’étais sous médicament !

Royce : Quoi ?

Ted : Rien.

Fin flash-back

 

 

Ted : Ce film est vraiment pourri ! Et tout est faux ! Vous vous souvenez de ma demande ? Ce moment spontané, à la salle de jeux, j’avais pas de bague, alors je lui ai donnée une peluche ?

Lily : C’était mignon.

Marshall : Et romantique.

Robin : Un peu gnangnan.

Ted : Voilà comment c’était dans le film…

 

Flash-back

Jed : Si ça peut te faire taire, je pense qu’on peut se marier.

Stella : Tu ne me donnes pas de bague ?

Jed : Carrément pas, poupée. Passe-toi ça au doigt.

Fin flash-back

 

 

Ted : Et le rencard de 2 minutes ? Quand j’ai condensé un rendez-vous romantique en 2 minutes pour aller avec l’emploi du temps chargé de Stella ?

Lily : T’es un mec bien.

Marshall : C’était vraiment sympa.

Robin : Et aussi un peu gnangnan.

Ted : D’après le film…

 

Flash-back

Stella : Et notre weekend romantique ?

Jed : Carrément pas, poupée. Je peux te proposer un rencard de 2 minutes, si tu vois ce que je veux dire. A poil !

Fin flash-back

 

 

Marshall : Si tu sais ce que tu fais, 2 minutes suffisent.

Lily : Parole d’expert.

Ted : Mais le pire… le pire… c’était la fin. Ils sont au mariage…

 

Flash-back

Prêtre : Voulez-vous, Stella, prendre Jed Mosley comme légitime époux ?

Fin flash-back

 

 

Marshall : Raconte pas la fin ! C’est ce que je dirais, si jamais, je voulais voir un film aussi nul. Continue.

Ted : Donc ils sont au mariage…

 

Flash-back

Tony : Stella !

Stella : Tony !

Jed : Tony ?

Tony : Je dois dire quelque chose. Il y a longtemps, j’ai laissé cette fille magnifique, Stella, m’échapper. Et maintenant, elle est avec ce con qui n’apprécie pas à sa juste valeur cette magnifique future mariée.

Ted : C’est quoi votre problème ?

Jed : Tu peux pas me parler comme ça ! Je suis Ted Mosley !

Ted : Il a dit « Ted », non ?

Tony : Stella, je t’avais promis que tu serais ma femme. Et j’aimerais respecter cette promesse.

Stella : Tout ce que j’ai voulu dans ma vie était ton amour.

Prêtre : Vas-y, ma belle, embrasse-le.

Tony : Si tu m’aimes toujours… Voudrais-tu être ma future mariée ?

Stella : Carrément, poupée.

Elle l’embrasse.

Jed : Arrêtez ! Papa !

Enfant : Prends ça, Ted Mosby !

Ted : D’accord, il l’a vraiment dit ce coup-ci.

Royce : C’était trop bien. Je ris, je pleure. C’est du cinéma, mais on aurait pas dit de vrais personnages ? C’était tellement réel ! Pourquoi t’as dit « Oh, non » au début du film ?

Ted (de 2030) : C’est là que j’ai réalisé que tout le monde a un bagage, moi inclus.

Ted : Pour rien.

Fin flash-back

 

 

Lily : Tu dois raconter à Royce ton histoire avec Stella. Ca sortira un jour ou l’autre.

Ted : Pourquoi ? Pourquoi faudrait que ça sorte ?

Robin : Parce qu’il est passé 5ème des films les plus lucratifs.

Ted : Je m’en fou. J’emporterai ça dans ma tombe. C’est un film stupide de toute façon !

Lily : Il a l’air nul.

Robin : J’irai jamais le voir par amitié pour toi.

Ted (de 2030) : Les enfants, vous voyez la suite.

 

Barney, Lily et Robin sont au cinéma.

Tony : Elle a fait son choix. Ne t’inquiète pas. Je ne viendrai pas au mariage.

Jed : Tu viendras ! Je t’y emmènerai moi-même et te forcerai à regarder !

Tony : Le code.

Barney : C’est exactement ce qui s’est passé. Il a tout bon. Même le truc avec les nunchakus.

Ted (de 2030) : Je m’étais résolu à mettre ce film aussi loin de moi que possible. Malheureusement…

 

Ted, Royce sont au avec des amis bar.

Royce : Il était pas génial La Future Mariée ?

Femme : J’ai trop adoré !

Homme : On va le revoir demain.

Royce : On peut venir ? Tu veux le revoir ?

Ted : Ouais, c’était bien.

Royce : « Bien » ? Plutôt parfait ! Le seul truc, et pour moi, c’est qu’un tout petit défaut, par rapport aux autres films, c’est que je comprends pas pourquoi Stella veut épouser un mec comme Jed Mosley. Rien que le nom de ce mec : Jed Mosley…

Femme : Royce, t’es sortie avec des Jed Mosley, toi aussi.

Royce : Qui l’a pas fait ? C’est un sacré numéro. Un papillon en tatouage, ça façon de prononcer encyclopédie.

Homme et femme : « Encyclopaedie ».

Ted : Carrément. Enfin, techniquement, c’est la bonne prononciation.

Royce : J’étais tellement contente que ce loser se fasse lâcher devant l’autel. Vous savez pourquoi ? Parce qu’il l’avait vu venir. Et le mieux, c’est qu’il va vivre une longue et triste vie, sachant qu’il a perdu sa seule chance de bonheur. Et quand il se fait tabasser par la chèvre ?

Femme : Trop drôle !

Ted : Carrément !

Royce : Quel loser !

Ted : Carrément ! La vie de ce mec a été anéantie par humiliation devant le monde entier. Trop marrant ! Il lui faudra des années avant de pouvoir regarder sa famille en face. Il doit être tellement traumatisé que plus jamais il aimera ou fera confiance à quelqu’un. C’était dément ! Bouge-toi, Adolf Hitler, un nouveau roi est arrivé !

Royce : Ted, tu vas bien ?

Ted : Je pensais que vous seriez intéressé d’apprendre des trucs sur ce film que vous aimez tant. Il est pourri. Et vous êtes tous stupides de l’aimer.

Royce : C’était vraiment méchant, tu devrais t’excuser.

Ted, se levant : Carrément pas, poupée… Carrément pas…

 

Marshall, Lily, Robin et Ted sont à l’appartement.

Lily : T’as dit « carrément pas, poupée » ?

Marshall : T’as vraiment utilisé la phrase de Jed Mosley ?

Ted : Je sais ! J’étais tellement énervé… Comment tu sais que c’est sa phrase ?

Marshall : Je voulais revoir Avatar.

Ted : C’est bon. Je vais émigrer dans un pays où personne n’a vu La Future Mariée.

Robin : Bonne chance. Ce film est international, c’est géant.

Lily : Peut-être la Corée du Nord ?

Robin : J’ai lu que Kim Jong, il a dit que c’est son 2ème film préféré. Juste après un film où il fait du cheval au ralenti.

Lily : Désolé, Ted, t’es foutu.

Marshall : Non, vous savez, Ted est pas foutu. Vous savez pourquoi je suis gentil ? Parce que je m’en fou des bagages des gens. La plupart des gens voit une autre personne avec cette grosse valise, et ils passent sans rien faire. Mais pas moi. Je les regarde et je dis, « Salut, étranger. Je peux vous aider ? » Et vous savez qui m’a appris à être comme ça ? Un certain Ted Mosby. Un mec décent et sincère et qui a la foi. Et tu sais quoi, Ted ? Au fond de toi, t’es toujours ce mec.

Ted : Je le suis toujours.

Marshall : Tu veux aller récupérer cette fille.

Ted : Je veux aller récupérer cette fille.

Marshall : Car c’est l’amour de ta vie.

Ted : Car c’est… Ouais, enfin… On a eu que 3 rencards. Elle est sympa.

Marshall : Car elle est sympa.

Ted : Elle est vraiment sympa ! T’as raison, Marshall. Je dois aller la récupérer. Et je sais exactement où elle est.

Il sort en courant.

 

Royce est au cinéma.

Tony : Le mariage est dans 15 minutes. J’y arriverai jamais.

Enfant : Vous pouvez le faire Sensei. Donnez un coup de pied circulaire à l’amour. Direct dans le cœur.

Tony : Tu as raison. Que fais-je ? Il est encore temps !

Tony court et Ted fait de même quand il arrive au cinéma.

Prêtre : Voulez-vous, Stella, prendre Jed Mosley comme légitime époux ?

Ted se met devant l’écran.

Ted : Royce !

Royce : Ted ?

Barney : Ted ?

Ted : Barney ?

Tony : Je dois dire quelque chose.

Ted : Je dois dire quelque chose. Il y a longtemps, j’ai laissé cette horrible fille, Stella, me briser le cœur. Et maintenant, elle est avec ce con qui a écrit un film sur ça et ce film s’appelle… La Future Mariée.

Royce : Qu’est-ce que tu veux dire ?

Jed : Tu peux pas me parler comme ça !

Ted : Je suis Jed Mosley. Mais Royce, ce… raté en bottes ce cow-boy rouges, c’est pas moi.

Barney : Pour être clair, t’es en train de dire que t’as pas de bottes de cow-boy rouges ?

Ted : Qu’est-ce que…

Barney : Je voulais… Les gens veulent savoir.

Ted : Elles sont bordeaux, en fait. Je t’avais promis que je te ferais des pancakes. Et… j’aimerais respecter cette promesse.

Royce : Tout ce que j’ai voulu cette semaine était quelques pancakes.

Barney : Vas-y, ma belle, embrasse-le.

Ted (de 2030) : Barney n’a pas dit « embrasse ». Toujours pas « embrasse ».

Homme : Vous devez partir !

Barney : C’est scandaleux. Toi, t’es mal embrassé !

Ted : Royce, si tu…

Tony : Stella, si tu m’aimes toujours…

Ted : M’apprécies toujours… Voudrais-tu que je te fasse des pancakes ?

Royce : Carrément, poupée.

Elle se lève et va l’embrasser.

Barney : Embrasse ça ! Ce film est embrassé de toute façon.

Ted : Ce qui m’est arrivé, c’était plutôt dur. J’en suis pas totalement remis.

Royce : Laisse-moi t’aider.

Ted (de 2030) : Et comme ça, les enfants, mon bagage ne me semblait plus aussi lourd. Tout le monde a son bagage, ça fait partie de la vie. Mais comme le reste, c’est plus simple quand quelqu’un nous aide.

 

Ted et Royce sont assis sur le canapé.

Ted : Ca me fait du bien de t’avoir dit tout ça. Je suis content de pouvoir m’ouvrir à toi.

Royce : C’est pas si important. Moi aussi, on m’a lâché devant l’autel. Trois fois. La dernière fois, car j’ai perdu tout notre argent au poker. C’est pour ça que je vis avec mon frère.

Ted : Attends, je croyais que t’avais un tout petit studio.

Royce : Rien que nous deux. Tu verras, il tire toujours la couette.

Ted : Ouais, faut que t’y ailles.

 

FIN

Ted (2030): Kids, when you are 20, going out with someone that's great, but reached 30 years, we realize that everyone has baggage. Of course, you can choose to ignore it, but sooner or later ...

Ted saunters along with a woman.

Woman: That's my ex, sorry. We try to remain friends. Hello, my chick! You have tickets to Maui?

She carries a bag with writing "in love with her ex."

 

 

GENERIC

 

 

Ted (2030): That spring, I began to see Royce. She was beautiful, intelligent ...

Later that night ... Ted is with Marshall, Lily, Robin and Barney at MacLaren's.

Ted: Anyway ... We were happy together.

Lily: What ...

Ted: That's it. This is the problem.

Barney: Her ass?

Marshall: Big?

Lily: Small?

Robin: This is an access problem?

Ted: There will always be a bag. Even if it goes well, it ends one day by spoiling.

Barney: Once in 30 years.

Ted: When I discover his luggage. I feel it. I do not know what it is, but when I know, it'll be over.

Barney: Please, tell me you repliest not emotional baggage.

Ted: It's a good thing?

Barney: The emotional baggage is the foundation of American cultural export the most important.

All: The porn.

Barney: Actually, the porn. Only women with major baggage make porn.

Ted and Robin: Major Baggage.

Robin: Everyone has one. You should know the face.

Ted: Really? The last time I overcame a background, it was that of a certain Stella, and, damn, I draw a blank. How did it end?

 

Flashback

Ted (2030): This is how. I gave him my request, she said yes.We were happy. And I's wedding day, her ex, karate teacher, Tony Grafanello, showed up, he declared his love, Stella and fled with him, leaving me there, my heart completely broken.

End flashback

 

 

Lily: What happened is horrible, it does not mean that is the case for everyone.

Marshall: Content that will be encountered young, not to be.

Lily: Issues mother.

Marshall: Not at all.

Ted: From grandmother.

Marshall: Certainly not.

Barney: On the great grandmother.

Marshall: I do not like it myself cuddly.

Robin: And you know your worst baggage? You're too nice.

Marshall: It's not a nice bag?

Robin: You've already looked walking down the street?

Marshall: I know not what to answer.

Robin: I'll help.

 

Flashback

Marshall is in the street and greet people.

Marshall: I'll help you. (It helps a man to repair his bike) That should do it. Guys, not today. It would be ... (He begins to dance)

End flashback

 

 

Marshall: It's normal.

Barney: There is a street where it's normal. One clue: a giant yellow bird lives on.

Ted: I would love that one bag of Royce or she is nice.

Barney: Gentile? This is the worst baggage. The best: she hates her father, and she believes to be big, but no. Steamy sex at first date, and have brekky, she left. Why are you with me?

 

Ted (2030): That night, with Royce, I waited to see what would be his luggage.

Royce and Ted are in the apartment.

Royce: Spaghetti is your specialty?

Ted: It does not beat my pancakes. I'll make once. There are incredible.

Royce: My father made me pancakes complete ... Thanks to him, I worked in porn. You know? "Parents Offering Recognition, Nutrition and Order"? A charity for teens who do not have access to sport or healthy food. Reminds me ... I killed my brother ... with this joke last night. A barber, a stripper and a pediatric psychiatrist ..., walk into a bar.

Ted (2030): I searched and searched, but apparently there was no luggage so I had to worry about, until we go see a movie.

 

Marshall and Lily meet Robin at the bar.

Robin: What took you so, one time!

Marshall: It's nothing. Forget.

Lily: It was on his way and Marshall wanted to stop to help guys to load their van.

Marshall: To be nice. It cost nothing.

Lily: And when the van is gone, which shows up if it is not the owner of the apartment, which had just been robbed help. And that was hard to explain to the police.

Robin: That's what I meant. New York is not a small town, friendly, crime-free, inbred, in the woods, with cows lost in Minnesota, where you've grown.

Marshall: No crime? In 1994, the cashier of the grocery store was robbed. Besides, I like being friendly, okay? I will change not it.

Lily: Do not change, baby. I find it pure. Pure. (Marshall gets up to the counter) Mashed mother of God is a moron sometimes. He lent them money to refuel.

Robin: He gave them money?

Lily: Not given, lent. They said they would send a check, so Marshall gave our address. What prevents them from coming home one night, and maybe tie me? With Marshall, sometimes we pretend for real but it's terrifying.

Robin: Why would you tell her anything?

Lily: What interest? He's from Minnesota. The mascot of his high school, it was a hug. Marshall is back with a beer while Ted joined them in turn.

Robin: What was with Royce?

Ted: Interesting. We went to this new film The Future Bride.

Marshall: Was it good?! Not that I'm interested. This is for girls.But it could take me there, like, 7:10 p.m. at the session tomorrow, 9:40 p.m. where because of my meeting. But I will leave soon, we will try to 7:10 p.m..

Robin: What's the movie about, anyway?

Ted: This is where it's interesting.

 

Flashback

Man: Big sucks, I'm Jed Mosley! I am the architect's most powerful and corrupt New York. I want ... (He spills his coffee) It's gonna leave a job!

End flashback

 

 

Ted: It's about me.

Lily: The Future Bride talking about you?

Marshall: You sure it's you? When I saw The Wild History of space, I would have sworn ...

Ted: This is my story. It is written by Tony Grafanello.

Robin: Tony Grafanello? This is ...

Ted: With him that Stella is gone. This film tells the story of our breakup.

Robin: Why would he make a film? It's not him, the villain?

Lily: Yes, nice and called Ted Mosby.

Ted: It's funny, it's also my recollection. But according to the film ...

 

Flashback

Voices: Mr. Mosley, your fiancee is here.

Jed Mosley: Great, the ball and chain. I look forward to her moving from her home in New Jersey to live in an apartment above a bar. It falls! What do I owe this pleasure?

Stella: We had to go taste the wedding cakes, remember?

Jed: Bluntly not, doll.

He falls off his chair.

End flashback

 

 

Marshall: I'm stunned.

Ted: Right?

Marshall: That's comedies these days? I fall off my chair! I really fell off my chair. It was funny.

Robin: What idiot. He chose a beautiful girl for my role?

Ted: You're not in it.

Robin: What a jerk!

Ted: No, Tony is not stupid. Well, not after the movie.

 

Flashback

Stella: I'm getting married. Sorry, Tony.

Tony: Stella, your happiness is all that matters to me, except his poor children I care volunteer.

Royce: I love it.

Stella: It's not so easy. Jed Mosley is perhaps not as beautiful as you, or as big ...

Ted: I'm bigger than him.

Stella: And sex is horrible. Once he fell asleep in the middle.

Ted: Once. I was on medication!

Royce: What?

Ted: Nothing.

End flashback

 

 

Ted: This movie is really rotten! And everything is wrong!Remember my request? This spontaneous moment in the game room, I had no ring, so I gave him a teddy?

Lily: It was cute.

Marshall: And romantic.

Robin: A little cutesy.

Ted: That's how it was in the movie ...

 

Flashback

Jed: If it makes you shut up, I think we can get married.

Stella: You do not give me the ring?

Jed: Bluntly not, doll. You pass it the finger.

End flashback

 

 

Ted: And the hot date 2 minutes? When I condensed a romantic rendezvous in 2 minutes to go with the busy schedule of Stella?

Lily: You're a good guy.

Marshall: It was really nice.

Robin: And a little cutesy.

Ted: According to the film ...

 

Flashback

Stella: And our romantic weekend?

Jed: Bluntly not, doll. Can I suggest a date of 2 minutes, if you know what I mean. Naked!

End flashback

 

 

Marshall: If you know what you do, 2 minutes.

Lily: Word expert.

Ted: But the worst ... the worst ... it was the end. They are to marry ...

 

Flashback

Priest: Do you, Stella, take Jed Mosley as legitimate spouses?

End flashback

 

 

Marshall: Tell not the end! This is what I would say, if ever, I wanted to see a movie as bad. Continues.

Ted: So they are to marry ...

 

Flashback

Tony: Stella!

Stella: Tony!

Jed: Tony?

Tony: I must say something. Long ago, I left this beautiful daughter, Stella, to escape. And now she is with this jerk who does not appreciate the true value of this beautiful bride.

Ted: What is your problem?

Jed: You can not talk to me like that! I'm Ted Mosley!

Ted: He said "Ted", right?

Tony: Stella, I promised you'd be my wife. And I would keep that promise.

Stella: Everything I wanted in my life was your love.

Priest: Go ahead, darling, kiss him.

Tony: If you still love me ... Would you be my bride?

Stella: Bluntly, doll.

She kisses him.

Jed: Stop! Dad!

Children: Take that, Ted Mosby!

Ted: Okay, he really said this time around.

Royce: It was too much. I laugh, I cry. This is cinema, but it would not tell real people? It was so real! Why did you say "Oh, no" early in the film?

Ted (2030): This is where I realized that everyone has baggage, including me.

Ted: Nothing.

End flashback

 

 

Lily: You must tell your story with Stella Royce. It will be released at one time or another.

Ted: Why? So why should it?

Robin: Because it is past the fifth most profitable films.

Ted: I do not care. I will take it to my grave. It's a silly movie anyway!

Lily: He looks like zero.

Robin: I'll never see him out of friendship for you.

Ted (2030): Children, you see more.

 

Barney, Lily and Robin are the movies.

Tony: She made her choice. Do not worry. I will not come to marriage.

Jed: You'll come! I'll take you there myself and force you to watch!

Tony: The code.

Barney: That's exactly what happened. It was all good. Even the thing with nunchakus.

Ted (2030): I was determined to make this film as far from me as possible. Unfortunately ...

 

Ted, Royce are the bar with friends.

Royce: It was not great the bride?

Woman: I too loved it!

Man: We'll see tomorrow.

Royce: It may come? Want to see it again?

Ted: Yeah, that was good.

Royce: "Good"? Rather perfect! The only thing, and for me it is a very small defect, compared to other films, is that I understand why Stella wants to marry a guy like Jed Mosley. Just the name of this guy: Jed Mosley ...

Woman: Royce, you're out with Jed Mosley, too.

Royce: Who has not? It is a sacred number. A butterfly tattoo, how to pronounce this encyclopedia.

Man and woman: "Encyclopaedie".

Ted: Bluntly. Well, technically, this is the correct pronunciation.

Royce: I was so happy that this loser is done let go before the altar. You know why? Because he saw it coming. And the best part is that he will live a long, sad life, knowing he has lost his only chance of happiness. And when he gets beaten up by the goat?

Woman: Too funny!

Ted: Bluntly!

Royce: What a loser!

Ted: Bluntly! This guy's life was ruined by humiliation before the world. Too funny! It will take years before you can watch his family in front. It must be so traumatized that never again will he love or trust someone. It was insane! Get Moving, Adolf Hitler, a new king has arrived!

Royce: Ted, you're okay?

Ted: I thought you would be interested to learn some stuff about this movie that you love. It is rotten. And you are all stupid to love.

Royce: It was really bad, you should apologize.

Ted stood up: Bluntly not Carrément doll ... not ...

 

Marshall, Lily, Robin and Ted are in the apartment.

Lily: You said "not altogether, doll?"

Marshall: You really used the phrase Jed Mosley?

Ted: I know! I was so excited ... How do you know it's his sentence?

Marshall: I wanted to see Avatar.

Ted: It's good. I will emigrate to a country where nobody saw the bride.

Robin: Good luck. This film is international, it's great.

Lily: Maybe North Korea?

Robin: I read that Kim Jong, he says it's his second favorite movie. Just after he made a film where the horse in slow motion.

Lily: Sorry, Ted, you're screwed.

Marshall: No, you know, Ted is not screwed. You know why I'm nice? Because I'm crazy baggage people. Most people see another person with this big suitcase, and they spend doing nothing. But not me. I look at them and say, "Hi, stranger. Can I help you? "And you know who taught me to be like that? A Ted Mosby. A decent and sincere guy who has faith. And you know what, Ted? Inside you, you're still that guy.

Ted: I still am.

Marshall: You wanna go get that girl.

Ted: I want to go get that girl.

Marshall: For it is the love of your life.

Ted: Because it is ... Yeah, well ... We had 3 rencards. It's nice.

Marshall: Because she's nice.

Ted: It's really nice! You're right, Marshall. I have to go retrieve it.And I know exactly where it is.

He runs out.

 

Royce is the cinema.

Tony: The wedding is in 15 minutes. I'll never make it.

Child: You can do Sensei. Give a roundhouse kick to love. Live in the heart.

Tony: You're right. What am I doing? There is still time!

Tony Short and Ted does the same when it comes to the movies.

Priest: Do you, Stella, take Jed Mosley as legitimate spouses?

Ted stands in front of the screen.

Ted: Royce!

Royce: Ted?

Barney: Ted?

Ted: Barney?

Tony: I must say something.

Ted: I must say something. Long ago, I left that horrible daughter, Stella, break my heart. And now she is with this jerk who wrote a movie about it and this movie is called ... The Future Bride.

Royce: What do you mean?

Jed: You can not talk to me like that!

Ted: I'm Jed Mosley. But Royce, missed it ... in that cowboy boots red, it's not me.

Barney: To be clear, you're saying that you do not have boots red cowboy?

Ted: What ...

Barney: I wanted ... People want to know.

Ted: They are burgundy in fact. I promised I'd make pancakes.And ... I would keep that promise.

Royce: All I wanted was some pancakes this week.

Barney: Come on, darling, kiss him.

Ted (2030): Barney did not say "kiss". Still not "kiss".

Man: You must go!

Barney: This is outrageous. Thou hast embraced evil!

Ted: Royce, if you ...

Tony Stella, if you still love me ...

Ted: Do I always appreciate ... Would you like me to make pancakes?

Royce: Bluntly, doll.

She gets up and goes to kiss her.

Barney: Kiss it! This film is embraced anyway.

Ted: That happened to me, it was pretty hard. I am not fully recovered.

Royce: Let me help you.

Ted (2030): And like that, kids, my luggage no longer seemed so heavy. Everyone has his baggage, it's part of life. But like everything else, it's easier when someone helps us.

 

Ted Royce and are sitting on the couch.

Ted: It feels good to have you said those things. I'm happy to open myself to you.

Royce: It's not that important. Me too, I was let go before the altar. Three times. The last time, because I lost all our money at poker. That's why I live with my brother.

Ted: Wait, I thought you had a very small studio.

Royce: Just the two of us. You'll see, he still pulls the duvet.

Ted: Yeah, you need to go there.

 

END

Kikavu ?

Au total, 74 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

caskett64 
01.10.2020 vers 21h

hazalhia7 
28.04.2020 vers 12h

noemie3 
29.03.2020 vers 18h

bibifanser 
11.03.2019 vers 15h

Kassandr4 
24.01.2019 vers 22h

s1988 
02.12.2018 vers 16h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

HypnoCup
Ne manque pas...
Activité récente

Photo du Mois
Hier à 20:50

Survivor
Hier à 20:49

Réplique du mois
Hier à 20:49

Qui choisir ?
Hier à 20:49

Calendriers
01.01.2021

Alyson Hannigan
29.12.2020

Jason Segel
29.12.2020

Photos
28.12.2020

Cobie Smulders
28.12.2020

Josh Radnor
28.12.2020

Actualités
Janvier - joyeuse année!!!

Janvier - joyeuse année!!!
Janvier... Enfin 2021, espérons que cette année annonce la fin de la pandémie. Je vous souhaite tout...

Joyeux Noël!

Joyeux Noël!
A tous ceux qui passent sur le quartier, un très joyeux noël!  Profitez de cette belle journée avec...

sondage saison 9

sondage saison 9
Avec un peu de retard, le sondage sur les évènements marquants de la saison 9 est arrivé...  Cette...

La série quitte Netflix !

La série quitte Netflix !
La série quitte le catalogue de Netflix le 31 décembre 2020. Jusque là la série reste disponible sur...

Décembre 2020 - saison 9

Décembre 2020 - saison 9
Décembre... C'est la fin d el'année et donc la dernière saison de la série qui est à l'honneur, la...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

grims, Avant-hier à 17:23

Comme il y a de l'amour dans l'air en ce moment le quartier Outlander vous propose un concours wallpapers St Valentin !

grims, Avant-hier à 17:23

Venez vous inscrire !!!

bloom74, Avant-hier à 18:23

Pour celles et ceux qui n'aurai pas encore voter pour le thème Supernatural, je vous attends dans les préférences. D'avance merci.

choup37, Avant-hier à 19:12

Voté bloom, une préférence pour le premier

ShanInXYZ, Hier à 17:04

Nouveau thème dans Voyage au centre du Tardis, votre famille favorite et n'oubliez pas de voter pour le concours d'affiches

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site